Tribune d'experts

Les Rendez-vous Prévision : sensibiliser les salariés aux enjeux de la santé visuelle

Optic2000

À l’issue d’une phase de test de six mois, tous les opticiens du réseau Optic 2ooo sont désormais en mesure de proposer des « Rendez-vous Prévision » aux entreprises de leur région. Ces rendez-vous, adaptés pour chaque entreprise, visent à repérer les troubles visuels des salariés et à les sensibiliser aux enjeux de la vue sur écran et au volant, dont la bonne prise en charge est essentielle pour leur confort de vue au travail.

Depuis le début du mois d’octobre 2016, les opticiens du réseau Optic 2ooo volontaires peuvent intervenir dans les entreprises pour repérer et sensibiliser les salariés aux troubles visuels et à leurs conséquences sur leur qualité de vie au et en dehors du travail. « Les opticiens se sont déplacés dans mon entreprise et cela ne prend pas trop de temps, à peine un quart d'heure par salarié », précise Alexandra Delbos, directrice d'une entreprise de transport routier dans le Sud-Ouest, dont les salariés ont pu bénéficier d’une session prévention animée par une opticienne Optic 2ooo.

 

Repérage des défauts visuels

 

Le « rendez-vous » débute généralement par un bilan visuel, réalisé à l’aide d’un Ergovision. Ce bilan permet de tester la vision de près, particulièrement sollicitée devant l’écran d’ordinateur, et la vision de loin, indispensable pour conduire en toute sécurité. Il s’agit aussi de vérifier que les corrections visuelles des salariés sont toujours adaptées, voire de repérer d'éventuels défauts visuels chez les salariés ne portant ni lunettes ni lentilles. « On s'est ainsi aperçus que certains salariés ne bénéficiaient pas d'une bonne correction optique. En fait, ils hésitaient à prendre rendez-vous avec leur ophtalmologiste en raison des délais d'attente assez longs », précise Carole Molina, opticienne à Figeac (Lot), qui est déjà intervenue dans plusieurs entreprises à l’occasion des « Rendez-vous Prévision ».

 

Appréhender les situations à risques à l’aide de la réalité virtuelle

 

Un atelier de réalité augmentée peut également être proposé aux salariés. Il consiste à s'immerger dans un environnement professionnel où la vue est particulièrement sollicitée, la conduite sur route ou le travail sur écran, via un casque de réalité virtuelle. Ces deux situations représentent des enjeux essentiels. 90 % des décisions et gestes des conducteurs dépendent de leur vue[1] et 88 % des personnes travaillant sur écran se plaignent de fatigue visuelle au bout de trois heures.[2] « La moyenne d'âge de mes salariés avoisine les 50 ans », précise Alexandra Delbos. « Il est donc essentiel que mes « roulants » aient pleinement conscience qu'une mauvaise vue peut réduire leur capacité à réagir sur la route. » Grâce à la réalité virtuelle, les salariés sont sensibilisés de manière innovante et pédagogique, plusieurs conseils leur sont délivrés sur les bons gestes à adopter. Par exemple, il leur est conseillé de porter des verres mi-distance sur écran pour éviter les changements de lunettes trop répétitifs.

 

Des astuces pour réduire la fatigue visuelle

 

Les salariés peuvent également bénéficier d’un atelier sur les gestes à adopter pour réduire la fatigue visuelle, prodigué par un orthoptiste, membre du conseil scientifique d’Optic 2ooo, via une vidéo. Un exercice simple par exemple : frotter ses mains l'une contre l'autre et les poser sur ses paupières pendant 30 secondes pour détendre les muscles... « Au début, mes salariés ont vécu ces actions comme une contrainte, ajoute la chef d'entreprise. Mais au final, j'ai eu d'excellents retours. Certains m'ont même confié ignorer que les maux de tête dont ils souffraient pouvaient venir d'une fatigue visuelle. »

 

Des conseils personnalisés pour bien choisir son équipement

 

Les opticiens participants peuvent conseiller les salariés exposés à certains risques professionnels sur le choix de lunettes de sécurité adaptées à leur vue. Ceux qui le souhaitent peuvent aussi bénéficier de conseils en visagisme pour choisir la paire de lunettes qui leur conviendra le mieux. « Quand les salariés sont bien dans leur peau et dans leur tête, ils sont forcément plus performants », ajoute Alexandra Delbos. « Le programme de prévention a été présenté en amont à notre médecin du travail, qui pense aussi que ce type d'ateliers participe à la prévention de la santé au travail. »

 

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici.

 

Découvrez les résultats de la 2nde étude de l’Observatoire du Groupe Optic 2ooo : « La vue et l’audition des plus de 50 ans au travail »



[1] Baromètre ASNAV/OpinionWay 2013

[2] Baromètre ASNAV/OpinionWay 2016

Reagir à cet article

Texte de référence
La protection du chef d'entreprise

Dirigeants d'entreprises

Votre protection sociale

Texte de référence

Législation

Accédez à l’ensemble des textes de référence

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus