Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Finances

Affacturage : pourquoi vous devez l’envisager

Benjamin Chabrier

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Affacturage : pourquoi vous devez l’envisager

L’affacturage est un procédé qui permet de vous faire payer immédiatement vos créances ou factures clients. Comment le mettre en place ? Quelles sont les règles ? Focus

L’affacturage (ou factoring) en anglais consiste à faire appel à un établissement financier (le factor) auprès duquel vous allez céder vos créances en échange du paiement immédiat de ces dernières. Le factor supportera donc le suivi, la relance, le recouvrement, les risques d’impayés.

Le factoring est ouvert à toute entreprise peut importe sa taille, son secteur d’activité ou sa forme juridique. La seule contrainte et que ses clients ne doivent pas être des particuliers, mais des entreprises privées ou des organismes publics

L’avantage de l’affacturage

En plus de l’allégement des charges administratives et d’une couverture contre les risques d’impayés, l’avantage certain de l’affacturage et qu’il permet à votre entreprise d’encaisser directement les créances/factures de vos clients sans attendre les échéances légales. Le factor va en échange de la cession de vos créances, vous payer immédiatement ces dernières.

En plus des frais de dossier, l’organisme financier va se rémunérer en prélevant sur le montant des factures :

  • Une commission d’affacturage
  • Une commission de financement
  • Une participation à un fonds de garantie

Une fois ces montants déduits, l’entreprise se verra verser le reste de la somme.

>> À lire aussi : un outil pour le recouvrement de vos créances <<

Le contrat d’affacturage

L’entreprise va signer avec le factor un contrat d’affacturage. Dans le cadre du contrat, il faut présenter à l’organisme financier l’ensemble des créances/factures clients et il faudra fixer le cadre dans lequel vous allez céder vos factures. C’est ce que l’on nomme la mobilisation de créances.

Dans le contrat, sera déterminé le fonds de garantie dont le montant sera déterminé par le factor selon les risques évalués (impayés, litiges, etc.). Ce dernier sera utilisé dans le cas où le factor rencontre des difficultés dans le recouvrement

>> À lire aussi :  Défaillances d’entreprise : baisse constatée à fin novembre 2017 <<

Le fonds de garantie

Selon le risque évalué par l’organisme financier, le fonds de garantie sera plus ou moins important. Pour alimenter ce fonds, l’organisme financier va :

  • Faire une retenue de garantie sur les créances (c’est une somme proportionnelle à l’encours de votre poste clients)

Une fois constitué complétement, l’organisme va pouvoir assurer pleinement le paiement des créances à son client.

Le fonds sera restitué au client s’il y a une rupture des relations ou qu’il n’y pas de renouvellement du contrat d’affacturage.

 

 

 

 


 

 

Nous vous recommandons

Régime de garantie des salaires : les cotisations pour 2018

Régime de garantie des salaires : les cotisations pour 2018

La cotisation de la garantie des salaires sert à assurer le paiement des rémunérations, préavis et indemnités des salariés s’il y a une impossibilité de la part de l’entreprise. Elle[…]

05/01/2018 | Fiscalité | Finances
Fiscalité entreprise : les sanctions pour le retard de paiement de l’impôt

Fiscalité entreprise : les sanctions pour le retard de paiement de l’impôt

Fiscalité entreprise : le montant du SMIC en 2018

Fiscalité entreprise : le montant du SMIC en 2018

Fiscalité : vers une obligation de l’indemnité kilométrique vélo pour toutes les entreprises ?

Fiscalité : vers une obligation de l’indemnité kilométrique vélo pour toutes les entreprises ?

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX