Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Entreprise

Auto-entrepreneurs : des résultats contrastés depuis 2010

Benjamin Chabrier

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Auto-entrepreneurs : des résultats contrastés depuis 2010

Selon une étude de l’Insee, sur les auto-entrepreneurs s’étant immatriculés en 2010, moins d’un quart serait encore actif (23%). Zoom sur quelques chiffres.

Le régime des auto-entrepreneurs n’est pas vraiment au beau fixe. Selon une étude de l’Insee, 23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 sont encore actifs sous ce régime.

Mis en place en 2009, le régime de l’auto-entrepreneur donne des avantages comme des formalités allégées de création d’entreprise et la simplification du mode de paiement des cotisations sociales et impôt sur le revenu.

Requalifié en régime micro-entrepreneur en 2014, il s’est traduit par une forte augmentation de créations d’entreprises. En 2015, le micro-entrepreneur se devait de réaliser 82 200 euros de chiffre d’affaires (CA) annuel pour une activité commerciale et moins de 32 900 euros pour les prestations de services et activités libérale.

Le régime de l’auto-entrepreneur

En 2010, on a pu constater :

  • que le régime représentait 80 % des nouvelles entreprises individuelles (contre 61% en 2016)

Sur 100 entrepreneurs enregistrés au premier semestre 2010 :

  •  38 n’ont jamais été actifs et donc ont été radiés
  • sur les 62 qui ont été actifs, seulement 23 sont toujours actifs aujourd’hui (pour les entreprises classiques, la pérennité est plus élevée avec 60% toujours actifs)

Les secteurs

Les secteurs où les auto-entrepreneurs sont encore actifs, 5 ans après leur création sont les services aux ménages :

  • 46 % dans l’action humaine et la santé sociale
  • 35 % dans l’enseignement
  • 29 % dans les arts

Toutefois, ces chiffres sont nettement moins importants que pour les mêmes secteurs des entreprises classiques.

Contrairement aux secteurs ci-dessus, la proportion des auto-entrepreneurs actifs après 5 ans est inférieur à la moyenne pour les activités de services aux entreprises :

  • 22 % dans les activités spécialisés, scientifiques et techniques
  • 21 % dans les activités de services administratifs et de soutien

le secteur le plus présent dans l’auto-entreprenariat en 2010 est :

  • le secteur du commerce, avec 20% d’immatriculations (19% encore actifs après 5 ans)

On peut donc voir que certains secteurs durent plus que d’autres.

L’âge de l’auto-entrepreneur

L’âge est un facteur selon l’étude INSEE pour la pérennité de l’auto-entreprise. Ainsi sont encore actifs depuis l’immatriculation en 2010 :

  • 16 % des moins de 30 ans
  • 21 % pour les 30-39 ans
  • 28 % pour les 40-49 ans
  • 31 % pour les plus de 50 ans

À noter que les femmes auto-entrepreneuses encore actives après 5 ans sont plus nombreuses que les hommes (26 % contre 22 %)

Le chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires annuel moyen des auto-entrepreneurs encore actifs est de 10 200 euros fin 2015. Ce qui équivaut à une baisse de 400 euros par rapport à 2012.

>> À lire aussi : Le plafond du chiffre d’affaire va être doublé pour les auto-entrepreneurs en 2018 <<

Pour les auto-entrepreneurs qui exercent en activité principale, le CA est de 12 800 euros en moyenne. Il dépasse 5 000 pour 64 % d’entre eux.

Ceux qui pratiquent en activité complémentaire, le CA est plus bas avec 7 700 euros en moyenne (il est inférieur à 5 000 euros dans 56 % des cas).

Le secteur le plus rémunérateur est celui de l’hébergement-restauration avec un CA de 14 300 euros en moyenne.

En somme, 3 % des auto-entrepreneurs, seulement, ont un CA supérieur à 32 600 euros contre 56 % des entrepreneurs individuels classiques.

Pour aller plus loin :

 

Nous vous recommandons

Réforme Code du travail : publication de la totalité des mesures au Journal officiel

Réforme Code du travail : publication de la totalité des mesures au Journal officiel

Les décrets nécessaires à la réforme du Code du travail ont été publiés en totalité au Journal officiel le 31 décembre, les rendant ainsi obligatoires.  C'est[…]

02/01/2018 | | Entreprise
Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3

Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3

Pouvez-vous prétendre à la marque Tourisme et Handicap pour votre entreprise ?

Pouvez-vous prétendre à la marque Tourisme et Handicap pour votre entreprise ?

Environnement : 1 entreprise sur 20 ne fait rien en faveur de l’économie circulaire

Environnement : 1 entreprise sur 20 ne fait rien en faveur de l’économie circulaire

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX