Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dialogue social

Branche des services de l’automobile : les actions de prévention et de solidarité bientôt en application

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Branche des services de l’automobile : les actions de prévention et de solidarité bientôt en application

© D.R.

La nouvelle association « IRP Auto Solidarité-Prévention » aura notamment pour but de mettre en place les priorités de prévention/solidarité mises en avant par les partenaires sociaux.

A quelques semaines de la réforme de la généralisation de la complémentaire santé, l’un des nouveaux objectifs des partenaires sociaux et autres branches professionnelles, particulièrement sollicitées en cette année 2015, est la mise en place des politiques de prévention/solidarité.

 

Les nombreux accords de branche sur la santé contenant une ou plusieurs recommandations d’organismes assureurs s’accompagnent en effet d’un « haut degré de solidarité », équivalent à 2% des cotisations, destiné aux prestations non contributives.

 

La branche des services de l’automobile (IDCC 1090, 410 000 salariés) avait anticipé l’échéance du 1er janvier 2016 en mettant en place un régime de complémentaire santé obligatoire dès le 1er mars 2015, IRP Auto étant « l’organisme de référence » pour la branche.

 

Au 1er janvier 2016, sera lancée l’association « IRP Auto Solidarité-Prévention » via un accord signé par le CNPA (Conseil National des Professionnels de l’Automobile) qui aura pour mission de mettre en place et développer les actions décidées au niveau de la branche quant à la solidarité et aux politiques de prévention. Plusieurs priorités ont été détachées par les partenaires sociaux, via une délibération signée le 17 novembre 2015.

 

Sont ainsi mises en avant les aides aux aidants (familiaux), les actions de prévention sur différentes thématiques de santé publique (asthme, diabète, surpoids…), les actions sur la sécurité routière, les actions de préservation de la santé auditive (les prothèses auditives étant généralement synonymes de lourds restes à charge malgré la Sécurité sociale et les complémentaires santé) ainsi que des aides à la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS).

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Mercredi 8 novembre, les députés ont en commission, adopté un amendement pour élargir les pouvoirs du conseil d’entreprise, entité apparue avec la réforme du Code du travail. Quelles sont[…]

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX