Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dialogue social

Cabinets dentaires : recommandation effectuée sur la complémentaire santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cabinets dentaires : recommandation effectuée sur la complémentaire santé

© D.R.

Suite à l’accord du 13 mars 2015 quant au prochain régime de frais de santé de la branche, l’employeur sera en charge de 60% de la cotisation du régime de base.

Il reste désormais moins de 100 jours avant l’entrée en application de la réforme de la généralisation de la complémentaire santé : au 1er janvier 2016, tous les salariés du secteur privé devront ainsi être couverts.

 

Il est par conséquent grand temps pour les entreprises retardataires de s’emparer du dossier, ce processus prenant justement du temps : gare, toutefois, à ne pas griller certaines étapes comme la consultation de la position de la branche professionnelle.

 

Cette dernière peut en effet recommander un ou plusieurs organismes assureurs (sans caractère obligatoire) et relever les garanties minimales réglementaires du « panier de soins ANI » - relèvement qui, ce coup-ci, n’est pas facultatif.

 

>> A LIRE. Négociations sur la complémentaire santé : où en est votre branche professionnelle ?

 

La branche des cabinets dentaires (IDCC 1619) a conclu un accord le 13 mars 2015, définissant les garanties minimales du régime de branche. Elle a également lancé un appel d’offres en mai dernier afin de recommander un maximum de trois organismes assureurs.

 

C’est finalement AG2R qui remporte cet appel d’offres en solo. Le régime de base est ainsi tarifé à 29,90€ par mois par salarié (17,94€ pour le régime d’Alsace-Moselle) : de manière facultative – donc à la charge exclusive du salarié – les conjoints et les enfants à charge peuvent être inclus dans la couverture à titre d’ayants-droit, respectivement pour 31,30€ et 18,20€ par mois.

 

A noter, comme le stipule l’accord de branche, que l’employeur est en charge (a minima) de 60% de la cotisation, dix points au-dessus du minimum réglementaire de 50%.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Mercredi 8 novembre, les députés ont en commission, adopté un amendement pour élargir les pouvoirs du conseil d’entreprise, entité apparue avec la réforme du Code du travail. Quelles sont[…]

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX