Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Cancer et travail : le tabou se lève

Céline Tridon

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cancer et travail : le tabou se lève

Pour les aider à surmonter la maladie, les salariés atteints d'un cancer peuvent compter sur le soutien de leurs collègues.

© Girard Cecile

Les salariés touchés par le cancer abordent plus facilement le sujet de leur maladie avec leurs collègues et leur hiérarchie. Les mentalités évoluent, mais il faut encore améliorer l’accompagnement et le retour au travail des salariés concernés.

Chaque jour en France, 1 000 personnes apprennent qu’elles ont un cancer. Parmi elles, 400 travaillent. La maladie est donc une réalité que doit prendre en compte l’entreprise pour le bien-être de ses collaborateurs. Les choses semblent justement évoluer dans le bon sens. D’après la 2ème édition du baromètre* de l’association Cancer@Work, pour 55 % des actifs, il est difficile de révéler son état de santé au travail. En 2013, lors de la première édition du baromètre, ils étaient 73 % à le penser.

 

Un manque d’informations

 

Toutefois, malgré un recul du tabou, des efforts restent à fournir. En termes d’organisation, d’abord. Le plus souvent, durant l’absence du salarié concerné, aucun remplacement n’est prévu et la charge de travail est répartie sur le reste de l’équipe. Le suivi des salariés malades et leur accès à l’information laissent aussi à désirer. Ils ne sont en effet que 36 % à être suffisamment renseignés sur les dispositifs légaux et contractuels.

De manière générale, 55 % des actifs estiment que les entreprises devraient mieux accompagner leurs collaborateurs touchés par le cancer.

 

Un retour au travail parfois négligé

 

De plus, la maladie impacte le parcours professionnel des salariés concernés. La moitié d’entre eux affirment que l’entreprise ne leur offre pas les mêmes possibilités de carrière que pour les autres actifs. 28 % considèrent même ne pas avoir retrouvé leur place en entreprise, lors de leur reprise. Le retour au travail se passe d’ailleurs sans grand changement : 47 % des personnes malades n’ont pas bénéficié de visite de pré-reprise et plus du quart des salariés n’ont bénéficié d’aucune aide au retour. En effet, 71 % ne bénéficient pas d’un changement d’horaires et dans 85 % des cas, le poste n’est plus adapté.  

 

Garder le lien avec les collègues

 

En revanche, les salariés atteints d’un cancer ressentent souvent un soutien de la part de leur environnement de travail. D’abord des collègues (dans 67 % des cas) et, dans une moindre mesure, de la hiérarchie (43 % des cas). A contrario, les ressources humaines ou les représentants du personnel semblent moins présents. 

Pour 76 % des salariés, le fait de mieux accompagner les personnes ayant eu un cancer permet d’améliorer la qualité de vie au travail. Pour 71 %, cela accroit la confiance, l’engagement et la cohésion des collaborateurs. Pour 62 %, un meilleur accompagnement permet de limiter les coûts. « Le cancer, son accompagnement et son intégration s’imposent donc comme un levier de création de valeur à la fois pour le malade et pour l’entreprise », indique l’étude en conclusion.

 

 

 

*Méthodologie

Etude Opinion Way pour Cancer@Work, réalisée auprès de 1006 actifs et 142 actifs ayant eu un cancer. Interviews réalisées du 7 au 17 octobre 2016.

Nous vous recommandons

Comment devez-vous aménager l'espace de travail de vos employés ?

Comment devez-vous aménager l'espace de travail de vos employés ?

L’employeur doit assurer à ses employés un espace de travail confortable, adapté à leur activité. Quelles sont les obligations de l’employeur ? Quelles sont les règles en matière de[…]

03/11/2017 | Qualité de vie au travail | Salariés
Mois sans tabac : si vous y pensiez pour votre entreprise ?

Mois sans tabac : si vous y pensiez pour votre entreprise ?

Une journée pour réfléchir à la nécessité de redonner du sens au travail

Une journée pour réfléchir à la nécessité de redonner du sens au travail

Compte épargne temps : les intérêts pour les salariés

Compte épargne temps : les intérêts pour les salariés

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX