Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dialogue social

Commerces de gros : pas d’accord mais trois référencements sur la complémentaire santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Commerces de gros : pas d’accord mais trois référencements sur la complémentaire santé

© D.R.

Les différents partenaires sociaux de cette branche aux effectifs importants n’ont pu négocier d’accord sur le régime de frais de santé.

A un peu moins de 100 jours de la réforme de la généralisation de la complémentaire santé, rendant cette couverture obligatoire pour l’ensemble des entreprises du secteur privé, il est grand temps pour les entreprises retardataires de s’emparer de ce complexe sujet avant qu’il ne soit trop tard.

 

Attention toutefois à ne pas confondre vitesse et précipitation : les branches professionnelles peuvent avoir négocié des accords s’appliquant à l’ensemble des entreprises attenantes, portant à la fois sur des recommandations d’organismes assureurs (non obligatoires) et/ou sur des garanties minimales supérieures à celle du « panier de soins ANI » (relèvement ce coup-ci obligatoire).

 

>> A LIRE. Négociations sur la complémentaire santé : où en est votre branche professionnelle ?

 

La branche des commerces de gros (IDCC 573), qui inclut la majorité des activités de commerces de gros à quelques exceptions près (habillement, chaussures, miroiterie…), regroupant plus de 400 000 salariés, n’a finalement pas signé d’accord après plusieurs mois de négociation. Les entreprises sont donc libres de mettre en place la couverture souhaitée.

 

La confédération du commerce de gros et international (CGI), qui regroupe 56 fédérations sectorielles, propose toutefois un triple référencement (AG2R, Humanis et Malakoff Mederic, les trois organismes gérant déjà la prévoyance de la branche), dont une offre signée Malakoff Médéric sur trois niveaux au-delà des minima du « panier de soins ANI » (à consulter ici).

 

Ces trois régimes, respectivement à 29,48€, 43,43€ et 59,28€ par mois pour le salarié seul (l’employeur est tenu par la loi de prendre en charge au moins la moitié de la cotisation du régime sélectionné par l'entreprise pour le salarié seul, montants garantis par Malakoff Médéric sur deux ans), s’accompagnent entre autres du réseau de soins Kalivia. Les salariés désireux de renforcer leur couverture au-delà de la formule choisie par l’employeur peuvent le faire à leurs frais, tout comme la couverture facultative des ayants-droits, conjoint ou famille.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

 

L’ensemble des activités incluses dans la convention collective des commerces de gros est ainsi détaillée avec le code APE entre parenthèses.

 

- Commerce de gros et importations de fruits, de légumes et de fleurs à l'exception des opérations portant sur le houblon, les légumes secs et les pommes de terre ainsi que des activités d'expédition et d'exportation de fruits et légumes frais (Code APE : 57-03)
- Commerce de gros des beurres, œufs et fromages (à l'exclusion des entreprises dont l'activité principale est le ramassage ou les expéditions et des entreprises dont l'activité principale porte sur les volailles, le gibier et le miel) (Code APE : 57-05)
- Commerce de gros en produits avicoles, gibiers, agneaux de lait et chevreaux (Code APE : 57-06)
- Commerce de gros de pièces détachées et accessoires pour automobile (Code APE : 58-01)
- Commerce de gros du cycle et motocycle et pneumatiques (à l'exclusion des pneumatiques automobiles) (Code APE : 58-02)
- Commerce de gros de matériel électrique et électronique (Code APE : 58-04)
- Commerce de gros de la maroquinerie (à l'exception de l'habillement et des chaussures) (Code APE : 58-06)
- Entreprises ayant pour activités principales le commerce de gros et la distribution de tous produits de parfumerie et d'hygiène, accessoires de toilette et de beauté (Code APE : 58-08)
- Commerce de gros et détail des papiers peints, des revêtements muraux et du sol, de tous articles et de tous matériaux de la décoration générale de la maison (à l'exception de toute droguerie et produits d'entretien) (Code APE : 58-09)
- Commerce de gros des peintures, vernis, couleurs, produits chimiques, produits d'entretien, papiers peints, revêtements muraux et du sol, verres à vitre et, de façon plus large, de tous produits de droguerie usuellement présent dans les rayons de droguerie (Code APE : 58-09)
- Articles d'hygiène et ménagers en plastique (Code APE : 58-09 partiel)
- Commerce de gros et commerce d'importation et d'exportation de céramique et verrerie pour la table, l'ornementation, le ménage et l'horticulture : gobeleterie, cristaux, verres, faïences, porcelaines, poteries, céramiques et verrerie d'éclairage (à l'exclusion des commerces de gros de bouteilles, flaconnages, verreries de laboratoire, de verre à vitre, glace et miroiterie) (Code APE : 58-10)
- Commerce de gros de papeterie et d'articles de bureau (Code APE : 58-11)
- Entreprises de gros dont l'activité principale porte sur l'approvisionnement des bureaux de tabac, tant pour certains produits du monopole (SEITA), les objets spécifiquement pour fumeurs que les articles divers de toute nature susceptibles d'être commercialisés par les détaillants (Code APE : 58-11-3)
- Commerce et diffusion de la carte postale (Code APE : 58-11 - 58-12 et divers)
- Commerce de gros des produits divers en plastique non repris ailleurs (Code APE : 58-12 partiel)
- Matières plastiques et demi-produits plastiques (Code APE : 59-06 partiel)
- Commerce de gros d'appareils sanitaires, de chauffage et de canalisation à l'exception du commerce de gros des matériaux de construction et de verre à vitres (Code APE : 59-08)
- Matériaux de construction plastiques (Code APE : 59-08 partiel)
- Commerce d'équipements et de fournitures pour l'industrie (Code APE : 59-10)
- Articles techniques en matières plastiques (Code APE : 59-10 partiel)
- Commerce de gros et d'importation des produits et demi-produits en matière plastique
- Entreprises dont l'activité principale est le commerce, la distribution physique des produits surgelés, congelés et crèmes glacées.

Nous vous recommandons

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Mercredi 8 novembre, les députés ont en commission, adopté un amendement pour élargir les pouvoirs du conseil d’entreprise, entité apparue avec la réforme du Code du travail. Quelles sont[…]

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX