Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Fiches pratiques réglementation

Complémentaire santé : des contrats difficiles à comprendre pour la moitié des Français

Complémentaire santé : des contrats difficiles à comprendre pour la moitié des Français

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

A moins de trois mois de la réforme de la généralisation de la complémentaire santé, un sondage Odoxa pour les Furets fait le point sur la situation existante.

Une très grande majorité de Français sont déjà, à l’heure actuelle, couverts par une complémentaire santé : la réforme de la généralisation, applicable au 1er janvier 2016, devrait encore faire baisser le taux de non-couverture de quelques points. Mais quel regard portent-ils sur leur contrat actuel, qu’il soit individuel ou souscrit dans le cadre de l’entreprise ? Un sondage Odoxa pour les Furets fait le point.

 

L’impact financier de la complémentaire santé se révèle ainsi important : il représente un montant mensuel moyen de 97 euros par contrat, 17% des personnes interrogées déboursant plus de 150 euros par mois. Les contrats d’entreprise se révèlent ainsi moins onéreux que les individuels (80 euros contre 105) et, sans surprise, les personnes âgées (plus de 65 ans) sont celles qui paient le plus lourd tribut avec une moyenne de 140 euros.

 

Ces montants pourraient fortement évoluer avec, d’une part, la réforme de la généralisation de la complémentaire santé pour l’ensemble des salariés et, d’autre part, le projet de labellisation de contrats de complémentaire santé à destination des retraités.

 

Pour l’heure, ce montant est globalement perçu comme élevé (47% de l’échantillon), 10 points de plus que la proportion de Français le trouvant raisonnable. Ce sentiment de cherté est amplifié du côté des classes moyennes (entre 1 500 et 2 499 euros par mois), qui considèrent à 68% que ce prix est élevé ou excessif, huit points de plus qu’en moyenne.

 

Autre point délicat : 48% des personnes interrogées disent peu ou mal connaître le contenu même de leur complémentaire santé, qu’elles soient couvertes à titre individuel ou collectif, quelle que soit leur CSP. 15% de cet échantillon avoue même ne pas du tout le connaître !

 

A noter, tout de même, que six Français sur dix considèrent qu’il est (plutôt) facile de changer de complémentaire santé. 39% ont toutefois une opinion contraire (pourcentage montant à 49% chez les personnes couvertes en collective), 8% jugeant même ce changement comme étant « très difficile ».

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

Le sujet des libertés dans l'entreprise est plus que jamais d’actualité. L’employeur doit ainsi veiller au respect de l’ensemble des droits du salariés, de surcroit au regard de la valeur[…]

28/11/2017 | | Salariés
Les licences de débit de boissons des restaurants

Les licences de débit de boissons des restaurants

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX