Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Fiches pratiques réglementation

Complémentaire santé pour les retraités : l’hypothèse du crédit d’impôt

Complémentaire santé pour les retraités : l’hypothèse du crédit d’impôt

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Alors que la réforme de la généralisation poursuit son cheminement pour l’ensemble des salariés, le président de la Mutualité Française Etienne Caniard réfléchit aux prochaines étapes. Et dessine quelques pistes.

La complémentaire santé pour tous les Français, ce n’est pas encore pour tout de suite : la promesse de campagne de François Hollande s’est découpée en plusieurs phases, la première étant la généralisation pour l’ensemble des salariés du privé, au 1er janvier 2016.

 

Le candidat devenu président a toutefois, lors du 41e congrès de la Mutualité début juin 2015, annoncé que la prochaine étape concernerait les retraités, « d’ici à 2017 », avant potentiellement les précaires et autres étudiants. Ces derniers paient en effet des contrats de complémentaire santé aux tarifs pouvant être jusqu’à quatre fois plus élevés que ceux des salariés.

 

En plus du mode de mise en place (adaptation de la loi Evin ? contrats responsables ?) se pose d’ores et déjà la question du financement de cette annonce, conjuguée à l’existence de nombreux dispositifs d’aide pour acquérir une complémentaire santé – pas nécessairement tous très bien connus.

 

« À titre d'exemple, une personne qui part à la retraite voit sa dépense pour une couverture santé passer brutalement de l'ordre de 300 à 1 000 euros par an, essentiellement parce qu'elle perd toutes les aides sociales et fiscales » regrette le président de la Mutualité Française Etienne Caniard dans un entretien à « Espace Social Européen ».

 

Proposition de M. Caniard : simplifier les différents dispositifs d’aide (ACS, CMU-C…) « pour leur redonner cohérence et lisibilité », ce qui fera l’objet d’un rapport remis avant la fin de l’année. Surtout, suite à cette unification, il propose d’étudier « un système de crédit d’impôt qui pourrait se substituer aux aides existantes ».

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

Le sujet des libertés dans l'entreprise est plus que jamais d’actualité. L’employeur doit ainsi veiller au respect de l’ensemble des droits du salariés, de surcroit au regard de la valeur[…]

28/11/2017 | | Salariés
Les licences de débit de boissons des restaurants

Les licences de débit de boissons des restaurants

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX