Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dialogue social

Complémentaire santé : quel intérêt pour les salariés – et les employeurs ?

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Derrière la généralisation de la complémentaire santé se cachent surtout des intérêts partagés, que ce soit pour les chefs d'entreprise ou leurs salariés.

La généralisation de la complémentaire santé au sein des entreprises devrait avoir un intérêt non négligeable à deux niveaux : pour les salariés, directement bénéficiaires de cette mesure, mais également pour les employeurs.

 

La couverture des salariés sera, a minima, garantie : plus de 4 millions de personnes qui n’en avaient pas encore dans le cadre de leur entreprise en bénéficieront désormais. Cette complémentaire santé constitue un avantage social non négligeable pour le salarié : elle peut également, à terme, devenir un enjeu dans les processus de recrutement.

 

Les employeurs, qui contribueront – au minimum – pour moitié au financement de cette mesure, ont toutefois des intérêts à défendre dans cette évolution : de manière évidente, des salariés en meilleure santé seront d’autant moins amenés à poser des congés maladie. De même, cette complémentaire peut contribuer à fidéliser le personnel et à assurer la cohésion sociale au sein du groupe.

 

Il ne faut enfin pas omettre les avantages fiscaux et sociaux liés à cette généralisation : la cotisation de l’employeur n’est en effet pas considérée comme du salaire et ne supporte aucune cotisation sociale – de même pour celle du salarié.

 

L’entreprise bénéfice également d’exonérations fiscales sur les sommes engagées mais attention, tous ces avantages sont soumis à des règles nombreuses et parfois complexes : il n’est par conséquent pas inutile pour l’employeur de se faire accompagner par un spécialiste de l’assurance lors du choix de la formule à choisir.

 

A noter, pour les salariés, que la complémentaire santé peut se prolonger pour le salarié pendant un maximum de 12 mois, gratuitement, après la fin du contrat de travail : c’est ce qu’on appelle la portabilité.

 

Nous vous recommandons

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Mercredi 8 novembre, les députés ont en commission, adopté un amendement pour élargir les pouvoirs du conseil d’entreprise, entité apparue avec la réforme du Code du travail. Quelles sont[…]

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX