Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Fiches pratiques réglementation

Complémentaire santé responsable : les Français plus vigilants pour les dépenses en optique

Complémentaire santé responsable : les Français plus vigilants pour les dépenses en optique

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un sondage OpinionWay pour l’Argus de l’Assurance montre que la méconnue réforme des contrats « responsables » devrait changer les comportements des Français quant à leurs frais de santé.

Près de 7 Français sur 10 ne connaissent pas la réforme des contrats « responsables », note un sondage OpinionWay / Argus de l'Assurance publié ce jeudi. Pourtant, au 1er avril 2015, les contrats de complémentaire santé connaîtront une évolution notable quant à leurs prises en charge, notamment en optique et pour les consultations médicales.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

En effet, cette réforme fixe des plafonds de prise en charge en optique (jusqu’à 850 euros sur deux ans pour les équipements optiques « complexes ») et modifie les remboursements des dépassements d’honoraires : sera limitée la prise en charge de ceux des médecins non adhérents à un contrat d’accès aux soins (CAS).

 

Pour l’heure, 96% des Français sont couverts par une complémentaire santé, dont 94% sont actuellement qualifiées de « responsables » : cette évolution réglementaire concerne donc presque tout le monde. Comment les Français réagissent-ils à ces deux principales mesures ?

 

>> A LIRE. Sondage : les actifs mal informés face à l'ANI

 

La limitation des prises en charge en optique devrait modifier les comportements des assurés : 76% des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage estiment en effet qu’ils seront plus vigilants lors de leur prochain achat de lunettes (contre 16% qui ne le seront pas et 8% qui ne sont pas concernés).

 

Quelle que soit la catégorie d’âge, la non-vigilance ne concerne au maximum qu’un Français sur cinq. Les franciliens seront, même, particulièrement plus vigilants en comparaison des non-franciliens (82% contre 74%).

 

La différenciation des remboursements des médecins instituée par cette réforme, par contre, ne fait pas l’unanimité. Ainsi, 54% des Français interrogés se disent prêts à changer de médecin si cela leur permet de bénéficier de meilleurs remboursements – 46% disant donc le contraire.

 

Les 18-34 ans sont sans surprise les plus à même de changer cette habitude (64%), au contraire des plus de 65 ans (seulement 41%). De même, la différence de comportement est forte quant à la région : de 60% en Île-de-France, la proportion d’assurés prêts à changer de médecin en commune rurale tombe à 44%.

 

Méthodologie : enquête réalisée en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview) les 11 et 12 février 2015 sur un échantillon national représentatif de 1 005 individus âgés de 18 ans et plus.

 

Nous vous recommandons

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

Le sujet des libertés dans l'entreprise est plus que jamais d’actualité. L’employeur doit ainsi veiller au respect de l’ensemble des droits du salariés, de surcroit au regard de la valeur[…]

28/11/2017 | | Salariés
Les licences de débit de boissons des restaurants

Les licences de débit de boissons des restaurants

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX