Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Consultation médicale: quel médecin, à quel prix ?

Consultation médicale: quel médecin, à quel prix ?

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les honoraires pratiqués par les médecins dépendent à la fois de leur spécialité, de leur mode d’exercice, de l’âge du patient, de la façon dont vous êtes venu le voir… Explications.

Les Français se rendent, en moyenne, sept fois par an chez le médecin. Et il devient de plus en complexe de savoir quel prix ils devront payer à la fin de la consultation. Il y a bien sûr les traditionnelles différences entre le généraliste et le spécialiste, entre les médecins qui peuvent pratiquer des dépassements d’honoraires et ceux qui ne le peuvent pas, mais le tarif de la consultation peut dépendre également d’autres critères.

Les tarifs conventionnés Sécurité sociale

Les médecins dits de secteur 1 doivent appliquer pour leur consultation les tarifs conventionnés avec l’assurance maladie :

  • 23 € pour un médecin généraliste;
     
  • 25 € pour un spécialiste (39,70 € pour un psychiatre, un neuropsychiatre ou un neurologue et 49 € pour un cardiologue).

Attention : Les médecins de secteur 1 sont autorisés à pratiquer des tarifs plus élevés en cas de demande particulière du patient, par exemple une visite à domicile injustifiée.

Les honoraires libres

Les médecins dits de secteur 2 sont également conventionnés par al sécurité sociale. Mais ils sont autorisés à fixer librement le montant de leur consultation et à pratiquer ce que l’on appelle des dépassements d’honoraires.
Seule contrainte,  le dépassement par rapport au tarif conventionné doit être fixé « avec tact et mesure », indique le Code de la santé publique.

A noter : Les médecins de secteur 2 qui adhèrent au contrat d’accès aux soins s’engagent à modérer leurs honoraires.

Les consultations du médecin « correspondant »

Lorsque le médecin traitant envoie un patient consulter un autre médecin, ce dernier, appelé médecin « correspondant », a le droit de pratiquer des tarifs plus importants.

  • En cas de soins réguliers, le tarif pour un médecin de secteur 1 est de 26 € pour un généraliste, 28 € pour un spécialiste, 43,70 € pour un psychiatre, un neuropsychiatre ou un neurologue;
     
  • En cas d’avis ponctuel, le tarif des spécialistes de secteur 1 est de 46 € (57,50 € pour tous les psychiatres, neuropsychiatres et neurologues).

Consultation des enfants

Les consultations concernant les enfants font l’objet de tarifs spécifiques :

  • La consultation d’un médecin généraliste de secteur 1 est de 28 € pour un enfant de moins de 2 ans, et de 26 € pour un enfant de 2 à 6 ans ;
     
  • La consultation d’un pédiatre de secteur 1 est de 31 € pour un enfant de moins de 6 ans et de 28 € pour un enfant de 6 à 16 ans.

Les visites à domiciles

Les visites à domicile sont normalement réservées aux cas où les patients ne peuvent pas se déplacer, de manière ponctuelle ou permanente.

  • Le tarif de la visite à domicile est de 33€ = consultation 23€ + majoration de 10 € pour déplacement;
     
  • La majoration pour déplacement peut être plus élevée dans certains cas : 38,50 € le soir (20h00- minuit) et tôt le matin (6h00-8h00) ; 43,5 € la nuit (minuit à 6 heures) ; 22,6€ le dimanche et les jours fériés

Attention : si le médecin considère que la visite à domicile est injustifiée, il peut facturer un dépassement qui ne sera pas pris en charge par la sécurité sociale

Les médecins non conventionnés

Parmi les 200 000 médecins libéraux qui exercent dans l’Hexagone, une part infime n’est absolument pas conventionnée par la Sécurité sociale. Ils peuvent donc fixer leur tarif comme ils le souhaitent.
 

Nous vous recommandons

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

Pour pallier les insuffisances des dispositifs de protection sociale octroyés aux indépendants, les assureurs tels que Generali ont développé des gammes de produits très complètes. Ainsi, les[…]

20/02/2018 | | Salariés
La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX