Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Produit

Contrats responsables : impact pour l'heure limité quant aux prises en charge en optique

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Contrats responsables : impact pour l'heure limité quant aux prises en charge en optique

© D.R.

Le site « A Comme Assuré » a analysé plusieurs milliers de devis pour observer l’impact de la récente réforme des contrats de complémentaire santé responsables sur les prix en optique. Malgré des améliorations notables, le constat est pour l'heure mitigé.

Période d’incertitudes sur le marché de la complémentaire santé, entre la réforme des contrats « responsables » et celle de la généralisation. L’année 2015 est ainsi le champ de nombreux chamboulements, notamment quant aux garanties : l’un des postes de dépenses de santé visés par cette batterie de refontes est l’optique, où les restes à charge des assurés sont souvent nombreux en raison des remboursements quasi-nuls de la Sécurité sociale.

 

C’est ce poste qui a retenu l’attention d’ « A Comme Assuré » : le comparateur a ainsi publié une étude permettant de mesurer l’impact des contrats responsables, entrés en vigueur au 1er avril 2015 (réforme se prolongeant dans son application jusqu’au 31 décembre 2017 dans le cadre d’une période transitoire risquée).

 

Des planchers bien respectés

 

Les constats de cette étude portant sur 4 637 devis demandés sur AcommeAssure.com durant le mois de juillet sont mitigés. Ce sont désormais 89% des contrats sélectionnés qui respectent les nouveaux planchers responsables que ce soit pour les verres simples ou complexes : ils n’étaient, en 2014, que 76% pour les simples et 27% pour les complexes.

 

Pour rappel, ces planchers responsables s’appliquent pour un équipement optique (verres + monture) tous les deux ans (sauf évolution de la vue) : ils s’élèvent à 50 euros pour les équipements simples et 200 euros pour les complexes.

 

>> A LIRE. Contrats responsables : des planchers et plafonds de remboursement définis en optique

 

Il reste toutefois, par conséquent, 11% de contrats ne respectant pas cette règle, la plupart se contentant de prises en charge sur la base de remboursement de la Sécurité sociale – seuls 0,2% des contrats choisis ne prévoient aucun remboursement.

 

Autre limite notée par A Comme Assuré : l’impact de cette réforme sur les tarifs optiques ne semble pas se faire sentir. Alors qu’une étude de 2013 d’UFC Que Choisir estimait le prix de vente moyen d’un équipement optique à 470 euros, les remboursements médians notés par cette étude s’élèvent à 150 euros pour les équipements simples et 300 euros pour les complexes, laissant par conséquent d’importants restes à charge.

 

Mais le marché des complémentaires santé est encore en évolution : la mise en place du « panier de soins ANI », au 1er janvier 2016, va remonter les planchers de remboursement en optique, sans oublier la fin de la période transitoire quant aux contrats responsables au 31 décembre 2017.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Responsabilité civile du dirigeant : ce que propose Axa

Responsabilité civile du dirigeant : ce que propose Axa

Les contrats d’assurance responsabilité civile pour les entreprises ne protégeant pas les chefs d’entreprise, Axa se positionne sur la RCD (responsabilité civile du dirigeant) en cherchant à se[…]

Complémentaire santé : Verspieren lance Aunéor, nouvelle formule haut de gamme

Complémentaire santé : Verspieren lance Aunéor, nouvelle formule haut de gamme

Bureaux d'études techniques : lancement d'une offre spécifique par la MGC

Bureaux d'études techniques : lancement d'une offre spécifique par la MGC

Nouvelle couverture santé pour les salariés du secteur propreté

Nouvelle couverture santé pour les salariés du secteur propreté

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX