Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Finances

Défaillance des entreprises : la Coface publie ses chiffres pour l’Europe centrale et orientale

Benjamin Chabrier

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Défaillance des entreprises : la Coface publie ses chiffres pour l’Europe centrale et orientale

Avec son étude sur les défaillances des entreprises dans les pays d’Europe centrale et orientale la Coface montre que celles-ci diminuent en 2016 même si le secteur de la construction reste à la traîne. 

L’assureur-crédit Coface couvre avec son analyse 14 pays d’Europe centrale et orientale (PECO) afin d’étudier les défaillances des entreprises.

Une diminution des défaillances

L’année 2016 a été globalement plutôt positive en ce qui concerne la diminution des défaillances d’entreprises. Cette tendance peut s’expliquer par la situation avantageuse du marché du travail, en particulier grâce à une diminution du chômage et une augmentation des salaires. Mais l’heure n’est pas encore au beau fixe, les niveaux des défaillances restent toujours supérieurs à ceux d’avant la crise financière de 2008 (seules la Roumanie et la Slovaquie font exception à la règle).

La Coface observe :

  • que sur les 14 pays, 8 ont enregistré un recul
  • ce qui représente une diminution de 6 % en 2016 pour les défaillances d’entreprises (14 % en 2015)
  • que les diminutions restent variables selon les pays (baisse de 35.6 % en Bulgarie et une augmentation des défaillances de 2.6 en Pologne et de 56,9 % en Hongrie.

Le secteur de la construction en crise

Même si les chiffres diffèrent d’un pays à l’autre, une tendance se démarque : le secteur de la construction reste en difficulté. La cause au nouveau budget de l’Union européenne, à une perte de croissance du PIB (2,9 % en 2016 contre 3.5% en 2015) et par une baisse des investissements en 2016 qui ont impacté les économies des PECO.

Pour l’Estonie, la Hongrie et la Russie, les liquidations pour les entreprises de construction représentent 20 % du total des procédures.

Une poursuite de la baisse des défaillances

Malgré tout, la Coface prévoit une baisse de ces défaillances dans les PECO (grâce une accélération de la croissance du PIB, à la relance des investissements et au développement des marchés étrangers, etc.). Cette baisse serait de l’ordre de :

  • 3.9 % en 2017  
  • 2,3 % en 2018

Cette baisse devrait profiter au secteur de la construction, du transport, de la fabrication de machines, d’équipements et de matériaux de construction.

Les difficultés à venir 

Malgré ce bilan plutôt positif, plusieurs choses pourraient venir assombrir le tableau, comme par exemple :

  • la pénurie de main d’œuvre qui risque d’être un frein au développement des entreprises
  • les incertitudes sur le Brexit
  • l’évolution de l’économie mondiale 

Pour aller plus loin

http://www.coface.com/fr/Actualites-Publications/Publications/Coface-CEE-TOP-500-ranking

Nous vous recommandons

Protéger ses collaborateurs en déplacement : les bons outils
Tribune d'experts
Sponsorisé par Protéger ses collaborateurs en déplacement : les bons outils

Protéger ses collaborateurs en déplacement : les bons outils

Quelle que soit la qualité de la préparation en amont d’un déplacement, le risque zéro n’existe pas. Il est donc essentiel de souscrire des assurances spécifiques lorsque les collaborateurs sont[…]

11/12/2017 | CHUBB | Finances
International : pensez à Prodouane pour vos démarches douanières en ligne

International : pensez à Prodouane pour vos démarches douanières en ligne

Protéger ses salariés où qu’ils soient : une obligation
Tribune d'experts
Sponsorisé par Protéger ses salariés où qu’ils soient : une obligation

Protéger ses salariés où qu’ils soient : une obligation

Un partenariat pour l’accompagnement à l’international des entreprises ayant le label EPV

Un partenariat pour l’accompagnement à l’international des entreprises ayant le label EPV

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX