Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Produit

Dématérialisation : comment souscrire sa complémentaire santé en ligne

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Dématérialisation : comment souscrire sa complémentaire santé en ligne

© D.R.

Les entreprises peuvent désormais mettre en place une complémentaire santé en quelques clics via des outils de digitalisation, progressivement mis en place par les acteurs de ce marché. Une simplicité qui devrait séduire les TPE/PME.

Il ne reste qu’un peu plus de sept mois avant la réforme de la généralisation de la complémentaire santé : au 1er janvier 2016, l’ensemble des entreprises du secteur privé devra proposer à l’ensemble de leurs salariés une couverture santé, financée à moitié par l’employeur.

 

Plusieurs centaines de milliers d’entreprises, essentiellement des TPE/PME, ne proposent pour l’heure pas un tel régime de frais de santé et n’ont, par conséquent, plus que quelques mois pour se mettre en conformité.

 

Du côté des salariés, la quasi-intégralité est couverte par une complémentaire santé, collective ou individuelle (environ 95%) : on devrait ainsi assister, dans les prochains mois, à un important basculement de contrats individuels vers ces contrats collectifs désormais obligatoires (sous réserve des dispenses d'affiliation).

 

Choc de simplification

 

Le calendrier de cette réforme est par conséquent serré : pour aider les employeurs et les salariés à ne pas être (trop) débordés par cette série d’évolutions réglementaires, les acteurs du monde de la complémentaire santé cherchent à simplifier cette transition.

 

Souscrire un contrat de complémentaire santé directement en ligne est l’un des principaux leviers de simplification envisageables. Théoriquement, un tel contrat pourra ainsi être souscrit en quelques minutes et sans paperasse, rapidité et simplicité qui devraient particulièrement convenir aux patrons de TPE/PME.

 

Cette dématérialisation, offerte depuis quelques années par certains acteurs de ce marché pour les contrats de complémentaire santé en individuelle (Macif, Axa…) ainsi qu'aux contrats pour les employeurs/travailleurs non salariés (TNS Assur, Malakoff Médéric...), s’ouvre progressivement aux contrats collectifs.

 

Processus en trois étapes

 

AG2R a ainsi présenté mi-mai, en complément de sa nouvelle offre de couverture santé collective « Flexéo Santé », un nouvel outil permettant à l’entreprise de souscrire un contrat, montre en main, en l’espace (théorique) de quelques minutes.

 

Première étape de ce processus : réaliser le diagnostic de l’entreprise. Cette dernière est-elle déjà couverte ? Quelle est la composition de son corps de salariés ? Ces derniers sont-ils couverts en individuelle ?

 

Ces outils de diagnostic incluent également, pour certains, l’existence potentielle d’un accord de branche, ce dernier pouvant relever les garanties minimales au-delà du « panier de soins ANI ». AG2R a ainsi lancé un outil en six questions avec une URL dédiée, http://www.ani-compatible.ag2rlamondiale.fr/.

 

>> A LIRE. Négociations sur la complémentaire santé : où en sont les branches ?

 

Deuxième étape : sur la base de ce diagnostic, les organismes peuvent ainsi proposer une ou plusieurs offres adaptées au corpus de salariés identifié : les garanties de ces différents devis seront plus ou moins importantes, allant de pair avec les tarifs.

 

L’employeur n’est tenu de cofinancer cette complémentaire santé obligatoire que sur le « socle » de la formule choisie : s’il veut se contenter d’un financement minimal, il peut amener les salariés à améliorer leurs prises en charge via des options, renforts et autres surcomplémentaires individuelles et facultatives.

 

Troisième étape : il est désormais de plus en plus aisé de souscrire sa complémentaire santé directement en ligne, de manière dématérialisée. La finalisation de la souscription se fait par exemple, du côté de SwissLife, via un portail dédié.

 

Le courtier Henner propose de son côté à l’employeur, via son service « Mon-Adhesion.fr », de préinscrire ses salariés pour faciliter la mise en œuvre du contrat ; ces salariés, de leur côté, peuvent valider le contrat via une signature électronique, pour une prise en compte immédiate.

 

Avis aux retardataires

 

L'outil d'AG2R permet d’ouvrir directement les espaces assurés dès signature, incluant divers documents comme l’autorisation de prélèvement et le consentement. Cet outil informatique pourra gérer jusqu’à 18 000 devis par jour, assure de son côté le directeur santé du groupe AG2R La Mondiale Denis Saules.

 

Cette rapidité est à double tranchant pour les entreprises : elle peut en effet inciter à multiplier les achats « d’impulsion » à l’initiative de l’employeur, mais aidera particulièrement ce dernier dans les derniers jours de 2015, si la complémentaire santé n’a toujours pas été mise en place fin décembre...

 

Les TPE/PME qui n’auront pas anticipé cette échéance peuvent en effet, le cas échéant, avoir recours à une décision unilatérale de l’employeur (DUE) pour mettre en place cette couverture : attention toutefois à bien respecter les contraintes de ce mode de mise en place, sous peine de redressement URSSAF.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Responsabilité civile du dirigeant : ce que propose Axa

Responsabilité civile du dirigeant : ce que propose Axa

Les contrats d’assurance responsabilité civile pour les entreprises ne protégeant pas les chefs d’entreprise, Axa se positionne sur la RCD (responsabilité civile du dirigeant) en cherchant à se[…]

Complémentaire santé : Verspieren lance Aunéor, nouvelle formule haut de gamme

Complémentaire santé : Verspieren lance Aunéor, nouvelle formule haut de gamme

Bureaux d'études techniques : lancement d'une offre spécifique par la MGC

Bureaux d'études techniques : lancement d'une offre spécifique par la MGC

Nouvelle couverture santé pour les salariés du secteur propreté

Nouvelle couverture santé pour les salariés du secteur propreté

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX