Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Des salariés testent et jugent leurs nouveaux locaux

Céline Tridon

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Des salariés testent et jugent leurs nouveaux locaux

Le Lab de Deloitte permet aux collaborateurs d'apprécier différents mobiliers.

Le spécialiste de l’audit Deloitte veut faire du bien-être au travail sa nouvelle philosophie de vie en interne. Pour cela, il a choisi de déménager dans la récente tour Majunga de la Défense et a confié, à une partie de ses collaborateurs, le soin de tester pendant un an les bureaux, les outils, diverses organisations de travail… Bref, tout. 

Au 24ème étage de la nouvelle tour Majunga à la Defense, consultants et auditeurs se partagent un large open space. Pas de cloison, y compris pour les bureaux des associés. En revanche, des espaces feutrés permettent à deux collaborateurs de s’isoler pour échanger sur un point en particulier. Un appel à passer ? Les cabines téléphoniques sont là pour ça. Besoin de se détendre ? Les collaborateurs peuvent profiter du soleil matinal sur la terrasse. « C’est une véritable prouesse technique qu’une tour de cette envergure possède des ouvertures sur l’extérieur ! Cela produit un effet waoh qui séduit totalement », affirme non sans fierté Alain Pons, directeur général de Deloitte. Le groupe spécialiste de l’audit a en effet commencé à prendre ses marques dans les nouveaux locaux en juillet dernier. Seuls 1 000 collaborateurs, soit un quart de l’effectif francilien, ont le privilège de s’installer chaque jour devant les baies vitrées qui dominent tout Paris et la Défense. Le reste de l’effectif suivra en juillet 2017. 

 

Des salariés « sans bureaux fixe »

 

Ce déménagement en deux temps n’est pas anodin. Pour Deloitte, il permet de réaliser un test grandeur nature. C’est ce que le groupe nomme « le Lab » : un concept qui permet de juger les nouveaux locaux, mais également de nouvelles pratiques managériales. Ainsi, à chaque étage de la tour Majunga occupé par Deloitte, un concept : du 21ème étage, le plus traditionnel (bureaux en open space, cloisons en verre et bureaux des associés à part), au 24ème le plus disruptif (ouverture totale du plateau). Partout, hormis pour quelques associés, aucun bureau n’est attitré. Pour donner de la fluidité à l’ensemble, une application dédiée permet à chacun de connaître quels sont les bureaux disponibles. A l’utilisateur alors de flasher un QR Code pour signaler sa présence à tel endroit et indiquer le poste qu’il occupe. En cas de besoin, il peut solliciter l’aide du « floor captain », sorte de responsable de l’étage. Ce dernier s’assure également que la place est correctement libérée à la fin de la journée, sans affaires personnelles oubliées. D’autres initiatives sont aussi sur le banc d’essai : sensibilisation à l’environnement, tisanière, bibliothèque, bulles de réunion d’agencement varié, etc.

 

Des consultations hebdomadaires

 

« Ces conditions de travail à la fois innovantes et agréables nous permettent de créer du lien, mais aussi d’attirer de nouveaux talents, puis de les fidéliser. Le tout doit se faire dans le respect d’une démarche de bien-être de plus en plus importante pour nos collaborateurs. Il ne s’agit pas seulement d’un déménagement, mais d’une véritable transformation des RH, souligne Géraldine Segond, directrice adjointe des Ressources Humaines. Et surtout, nous voulons replacer l’écoute des collaborateurs au cœur de l’entreprise. » Forcément, leur avis compte. Tous les vendredis après-midi, une centaine de salariés « testeurs » sont invités à rendre leur verdict sur les nouveautés déployées par Deloitte. A l’entrée de chaque étage, un panneau rappelle les rendez-vous clés : quel avis sur les box fermés ? Sur la bibliothèque ? Sur l’équipement du poste de travail ? Sur les cabines téléphoniques ? Est également inscrite une to do list sur les tests à venir : « je change au moins une fois par semaine d’étage et d’espace de travail, je fais une réunion de 45 minutes maximum, je propose de célébrer un succès, je travaille debout avec le mobilier réglable en hauteur, etc. »

 

Plébiscite pour les bureaux assis/debout

 

Les comptes-rendus permettent déjà à l’équipe dirigeante de connaître les grands succès du Lab. Les bureaux assis/debout, par exemple, plaisent beaucoup. A tel point que le groupe pense équiper 20% de son mobilier de tels modèles. A contrario, d’autres initiatives sont rayées des tablettes. « Nous nous donnons le droit à l’erreur, commente le p-dg. C’est pourquoi tout est testé : le mobilier, les outils, les agencements, les cloisons. » Ainsi, les tables en hauteur et leurs tabourets placés au beau milieu de l’open space ne passeront pas l’année. Car l’heure tourne : les décisions définitives doivent être adoptées avant janvier prochain, de quoi se laisser le temps de refaire quelques travaux avant la deuxième vague de déménagement. 

Nous vous recommandons

Comment devez-vous aménager l'espace de travail de vos employés ?

Comment devez-vous aménager l'espace de travail de vos employés ?

L’employeur doit assurer à ses employés un espace de travail confortable, adapté à leur activité. Quelles sont les obligations de l’employeur ? Quelles sont les règles en matière de[…]

03/11/2017 | Qualité de vie au travail | Salariés
Mois sans tabac : si vous y pensiez pour votre entreprise ?

Mois sans tabac : si vous y pensiez pour votre entreprise ?

Une journée pour réfléchir à la nécessité de redonner du sens au travail

Une journée pour réfléchir à la nécessité de redonner du sens au travail

Compte épargne temps : les intérêts pour les salariés

Compte épargne temps : les intérêts pour les salariés

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX