Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Entreprise

Employeurs, pourquoi c’est l’occasion de vous pencher sur votre couverture santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Employeurs, pourquoi c’est l’occasion de vous pencher sur votre couverture santé

La réforme de la généralisation de la complémentaire santé concerne d’abord les salariés du privé, mais c’est également l’occasion pour les employeurs de se pencher sur leur propre protection sociale.

Il ne reste plus que quelques mois, pour les chefs d’entreprise, pour se pencher sur le dossier de la couverture santé de leurs salariés : la complémentaire santé deviendra obligatoire pour eux au 1er janvier 2016.

 

Cette évolution constitue, par la même, une occasion pour les chefs d’entreprise de se pencher sur leur propre couverture santé et prévoyance, qu’ils soient artisans, commerçants ou professions libérales.

 

Particulièrement exposés au stress, à des horaires de travail prolongés et par conséquent à de nombreux problèmes de santé, les chefs d’entreprise se disent toutefois majoritairement en bonne santé. Ils ont toutefois moins de temps pour prendre soin de leur santé : 36% de ces dirigeants ont expliqué n’avoir pas vu de médecin généraliste en 2014 (contre 21% des salariés) lors du récent « Baromètre santé des dirigeants » de Malakoff Médéric.

 

Distinction préliminaire : si les chefs d’entreprise sont eux-mêmes salariés de leur entreprise, ils sont alors également concernés par la réforme de la généralisation de la complémentaire santé. Dans tous les cas, la protection sociale des dirigeants reste toutefois plus complexe que celle des salariés, au-delà même de la couverture santé.

 

Les travailleurs indépendants bénéficient de la même couverture maladie de base que les salariés, mais cette couverture est par contre gérée par le Régime Social des Indépendants (RSI), au cœur des critiques depuis plusieurs années pour ses dysfonctionnements.

 

Du côté de la complémentaire santé, ils peuvent souscrire à des contrats TNS éligibles à la loi Madelin (mêmes avantages fiscaux que pour les contrats salariés) et sont également éligibles aux deux principales aides à la complémentaire santé, la CMU-C et l’ACS.

 

Les règles changent également quant à la prévoyance, qui n’est alors pas liée à la couverture maladie, et quant à l’assurance vieillesse : la retraite de base et complémentaire des travailleurs indépendants est également gérée par le RSI.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Réforme Code du travail : publication de la totalité des mesures au Journal officiel

Réforme Code du travail : publication de la totalité des mesures au Journal officiel

Les décrets nécessaires à la réforme du Code du travail ont été publiés en totalité au Journal officiel le 31 décembre, les rendant ainsi obligatoires.  C'est[…]

02/01/2018 | | Entreprise
Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3

Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3

Pouvez-vous prétendre à la marque Tourisme et Handicap pour votre entreprise ?

Pouvez-vous prétendre à la marque Tourisme et Handicap pour votre entreprise ?

Environnement : 1 entreprise sur 20 ne fait rien en faveur de l’économie circulaire

Environnement : 1 entreprise sur 20 ne fait rien en faveur de l’économie circulaire

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX