Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dirigeant

Entrepreneurs : de plus en plus confiants sur l’avenir de leur situation économique

Benjamin Chabrier

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Entrepreneurs : de plus en plus confiants sur l’avenir de leur situation économique

L’assureur Aviva a publié les résultats de la 4 ème édition de son « Baromètre des Entrepreneurs ». Réalisé auprès de Français et d’entrepreneurs, il montre qu’ils sont de plus en plus à avoir confiance sur l’avenir de leur situation économique.

Les entrepreneurs sont 59 % en 2017 à être confiants sur l’avenir de leur situation économique, soit une hausse de 21 points par rapport à 2016, une hausse inédite depuis l’existence du « Baromètre des entrepreneurs » publié par l’assureur Aviva. Ils sont aussi 60 % à considérer que la réforme du Code du travail est une bonne réforme.

Cette étude Odoxa réalisée auprès de Français et d’entrepreneurs s’organise autour de 3 points majeurs :

>> À lire aussi : Le plan d'action de l'État pour la croissance et la transformation des entreprises <<

Hausse de la confiance

Avec le baromètre on peut constater que l’année 2017 a une influence positive sur le moral et la confiance en l’avenir des entrepreneurs :

  • 59 % ont confiance en l’avenir de leur situation économique (contre 38 % en 2016)

En ce qui concerne les Français, la tendance est aussi à la hausse :

  • 28 % ont envie de créer ou reprendre une entreprise dans les années à venir (une hausse de 4 points en un an)
  • ils sont 67 % chez les 18-24 ans à envisager une aventure entrepreneuriale (soit une hausse 10 points)

Parmi les activités les plus prisées chez ces possibles entrepreneurs :

  • les services (39 %)
  • le commerce (27 %)
  • l’industrie/BTP (11 %)

Parmi les principales motivations :

  • 23 % pour exercer un métier passionnant
  • 19 % pour être indépendants
  • 14 % pour mener à bien une idée en laquelle ils croient

Selon Bruno de Seguins, Directeur du Marché des Professionnels et de la Distribution chez Aviva France, les entrepreneurs « souhaitent être accompagnés et veulent pouvoir progresser dans un cadre sécurisé ». En effet, ils sont :

  • 92 % à vouloir être entourés d’experts-comptables
  • 86 % être suivis par un banquier
  • 74 % à vouloir un bon assureur

Une réforme du Code du travail qui réjouit

Ce qui se démarque particulièrement de ce baromètre, c’est le contentement des entrepreneurs en ce qui concerne la réforme du Code du travail :

  • 65 % considèrent qu’il s’agit d’une bonne réforme

Sur ce chiffre, ils sont :

  • 64 % à considérer que cela va permettre d’augmenter la compétitivité de la France
  • 60 % à penser que cela favorise l’emploi

Parmi les mesures de la réforme, les plus populaires chez les Français et les entrepreneurs :

>> À lire aussi : Réforme Code du travail : nouvelle obligation d'information pour le dirigeant <<

Une mesure ne trouve pourtant pas grâce à leurs yeux, il s’agit du plafonnement des indemnités prud’homales :

  • 58 % des Français sont contre
  • 59 % des entrepreneurs y sont favorables (c’est un écart d’au moins 10 points comparé aux autres propositions de la réforme)

Et en ce qui concerne les emplois, 60 % des entrepreneurs pensent que cela favorisera l’emploi, même si :

  • seulement 12 % prévoient de recruter des salariés qu’ils n’auraient pas recruté sans cette réforme

L’accueil en demi-teinte du plan pour l’investissement et la croissance

Parmi les mesures principales du plan où les opinons sont les plus favorables, il y a la baisse de l’impôt sur les sociétés dont :

  • 69 % des Français et 87 % des entrepreneurs se déclarent pour

Viennent ensuite la transformation du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en allègement de cotisations patronales :

  • 60 % des Français et 73 % des entrepreneurs se disent en sa faveur

Pour finir, il reste deux mesures mal perçues, comme l’instauration d’un prélèvement forfaitaire unique de 30 % sur les revenus du capital :

  • 56 % des Français et 53 % des entrepreneurs la jugent inefficace

Et en ce qui concerne la transformation de l’ISF en impôt sur la fortune immobilière :

  • 65 % des Français et 60 % des entrepreneurs considèrent que cette mesure est inefficace  

>> À lire aussi : Réforme Code du travail : Prélèvement à la source : comment va-t-il entrer en vigueur <<

Méthodologie et échantillon

Enquête Odoxa réalisée par Internet auprès de :

• 992 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, les 11 et 12 octobre 2017

• 446 entrepreneurs potentiels (personnes ayant envie d’entreprendre ou de reprendre une entreprise) issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans, les 11-12 et 18-19 octobre 2017

• 305 chefs d’entreprise (créateurs ou repreneurs) du 16 au 18 octobre 2017

Nous vous recommandons

Assurance chômage des indépendants : ce qu’envisage l’exécutif

Assurance chômage des indépendants : ce qu’envisage l’exécutif

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, l’assurance-chômage pour les indépendants semble plus difficile à mettre en place que prévue. Pour preuve, l’exécutif envisagerait une indemnisation[…]

Dossier : tout savoir sur la réforme du Code du travail

Dossier : tout savoir sur la réforme du Code du travail

Recrutement : les 8 pièges à éviter

Recrutement : les 8 pièges à éviter

 La relation des entrepreneurs avec leur territoire

La relation des entrepreneurs avec leur territoire

Plus d'articles
Nous suivre