Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Branches

Fabrication de l’ameublement : vers un double référencement sur la complémentaire santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Fabrication de l’ameublement : vers un double référencement sur la complémentaire santé

© D.R.

La branche, qui regroupe près de 50 000 salariés, a signé un accord en avril 2015, en attente d’extension.

Plus que quelques mois avant la mise en application de la réforme de la généralisation de la complémentaire santé : au 1er janvier 2016, l’ensemble des salariés du privé devra être couvert par une complémentaire santé cofinancée par l’employeur.

 

Les branches professionnelles sont en première ligne sur ce dossier et doivent être consultées par les entreprises avant toute souscription : en effet, elles peuvent négocier des accords sur les organismes assureurs (recommandations, non obligatoires) et sur les garanties (relevant, de manière obligatoire ce coup-ci, les prises en charge minimales au-delà du panier de soins ANI).

 

>> A LIRE. Complémentaire santé : chefs d'entreprise, adoptez le réflexe branche

 

La branche de la fabrication de l’ameublement (IDCC 1411) a signé un accord le 14 avril 2015, actuellement en cours d’extension, débouchant sur un double référencement APGIS/AG2R. « Toutes les organisations patronales et syndicales ont signé cet accord » se réjouit Anne Midavaine, présidente de la commission sociale et formation de l’Unifa (Union nationale des industries de fabrication de l’ameublement).

 

APGIS et AG2R sont en réalité déjà connus de cette branche, en charge du régime de prévoyance obligatoire initié dès 1977. « On a toujours été particulièrement concernés par la santé » note Mme Midavaine : « c’est dans la continuité de notre politique sociale ». Le régime de frais de santé autour de ce double référencement se situe au-delà du panier de soins. « Des prestations de médecine douce ont notamment été incluses » précise Mme Midavaine, ainsi qu'un forfait pour la chambre particulière (hospitalisation) et les lentilles.

 

Composée d’un fort pourcentage de petites et moyennes entreprises (plus d'une sur deux compte moins de 50 salariés), la branche de la fabrication de l’ameublement considère avoir par conséquent « une responsabilité encore plus grande », notamment pour ces métiers où la pénibilité et la dangerosité ne sont pas rares. Les entreprises ont, note l’UNIFA, d’ores et déjà été informées du suivi de ces négociations.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Formation : du nouveau dans les organisations professionnelles d’employeurs représentatives

Formation : du nouveau dans les organisations professionnelles d’employeurs représentatives

Un arrêté publié au Journal Officiel vient de reconnaître la Fédération de la Formation Professionnelle et le Syndicat National des Organismes de Formation de l’Économie Sociale comme[…]

Protection sociale : nouveau partenariat à destination des travailleurs indépendants

Protection sociale : nouveau partenariat à destination des travailleurs indépendants

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Bureaux d'études techniques : lancement d'une offre spécifique par la MGC

Bureaux d'études techniques : lancement d'une offre spécifique par la MGC

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX