Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Fiches pratiques réglementation

Frais de maternité : sa prise en charge par l’Assurance maladie et les complémentaires santé

Frais de maternité : sa prise en charge par l’Assurance maladie et les complémentaires santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

De l’accouchement aux premiers jours suivant la naissance d’un enfant, les femmes n’ont (presque) aucun frais à débourser, sous certaines conditions.

Accoucher, en France, est censé ne rien coûter aux femmes : le système national de santé est ainsi fait pour que les derniers jours de grossesse et l’accouchement soient pris en charge par la collectivité. Les frais médicaux peuvent, toutefois, se révéler importants.

 

Nombreux restes à charge potentiels

 

Les remboursements de la Sécurité sociale quant à l’accouchement (ainsi qu’aux frais de séjour, sur 12 jours maximum) ne changent pas selon le lieu d’enfantement, que ce soit à l’hôpital ou en clinique : le tarif de convention (au 1er juillet 2014) est ainsi de 349,44€ (423,36€ en cas de jumeaux). La césarienne et la péridurale sont également intégralement prises en charge - tout comme, au préalable, la 3e et dernière échographie obligatoire à 32 semaines.

 

Les restes à charge, par contre, évoluent selon ce lieu : ils sont constitués des seuls frais de confort (frais de téléphone et télévision, chambre particulière…) dans un hôpital public, tandis qu’en clinique conventionnée ou non conventionnée, s’ajoutent également les frais liés à l’éventuelle péridurale ainsi que les dépassements d’honoraires.

 

Ces derniers peuvent s’avérer très importants dans les établissements non conventionnés – de même pour l’accouchement à domicile, sans péridurale mais avec possibles dépassements. A noter que les frais de transport, de leur côté, peuvent également être pris en charge par l’Assurance maladie.

 

Les forfaits maternité souvent nécessaires

 

Les complémentaires santé, dans ce cadre, peuvent proposer différents modes de prise en charge en supplément de ces remboursements. Les forfaits maternité, formulation la plus couramment rencontrée, permettent de compléter la prise en charge de la Sécurité sociale de manière souvent suffisante pour combler les dépassements d’honoraires et la chambre particulière (incluant une potentielle « prime de naissance »).

 

Toutefois, comme le montrait cet outil comparatif du site Mutuelle.com (de 2011), ces dépassements sont particulièrement disparates en fonction du département de naissance : des forfaits supérieurs peuvent alors y être nécessaires pour être pleinement couverte.

 

Le forfait journalier hospitalier, déjà pris en charge à partir du 1er jour du 6e mois de grossesse par l’Assurance maladie, sera enfin pris en intégralité en amont par la complémentaire santé : ce point fait en effet partie du « panier de soins ANI » instauré par la réforme de la généralisation.

 

Nous vous recommandons

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

Le sujet des libertés dans l'entreprise est plus que jamais d’actualité. L’employeur doit ainsi veiller au respect de l’ensemble des droits du salariés, de surcroit au regard de la valeur[…]

28/11/2017 | | Salariés
Les licences de débit de boissons des restaurants

Les licences de débit de boissons des restaurants

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX