Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Fiches pratiques réglementation

Généralisation de la complémentaire santé : 28% des entreprises non encore couvertes

Généralisation de la complémentaire santé : 28% des entreprises non encore couvertes

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une étude du Crédoc réalisée pour le Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP) dessine les nombreux chantiers encore en cours à moins de trois mois de la réforme de la généralisation.

Il reste désormais moins de cent jours avant la réforme de la généralisation de la complémentaire santé, généralisant cette couverture de frais de santé au 1er janvier 2016 pour tous les salariés du privé.

 

Les entreprises et les salariés, sensibilisés à la fois par les médias, les organismes assureurs ou encore les branches professionnelles, sont toutefois loin d’être tous en phase avec les principaux points de cette réforme, montre le 11e baromètre de la prévoyance CTIP/Crédoc*.

 

Ainsi, il restait encore 28% d’entreprises non équipées en complémentaire santé au moment de l’étude, réalisée en juin 2015 – elles étaient 40% lors du précédent baromètre réalisé quelques mois après le vote de la loi entérinant la généralisation de la complémentaire santé, en 2013. Plus précisément, 29% des TPE (jusqu'à 9 salariés), 22% des PME entre 10 et 49 salariés, 11% des entreprises entre 50 et 240 salariés et 6% de celles comprenant plus de 250 salariés n'en sont pas encore dotées.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

C’est toutefois au niveau de l’information que les choses pêchent particulièrement. 29% des entreprises interrogées dans le cadre de cette étude, ainsi que 32% des salariés, disent ne pas connaître la réforme de la généralisation en elle-même ainsi que l’échéance du 1er janvier 2016. Dans le même ordre d’idées, 29% des entreprises déjà équipées en complémentaire santé ne savent pas quelles modifications apporter à leur contrat en raison des évolutions réglementaires.

 

C’est, justement, au niveau de ces nombreux points inclus dans la réforme que le bât blesse le plus. Les nouvelles règles des contrats de complémentaire santé « responsables » sont inconnues pour 77% des entreprises et 81% des salariés (taux légèrement moins élevés pour les entreprises déjà couvertes). Ces dernières se déclarent de leur côté prêtes à renoncer à un niveau « trop » élevé de couverture par rapport au nouveau périmètre des contrats responsables à hauteur de 43% (22% étant indécises), annonce rendue difficile par la perspective d'une baisse des garanties pour les salariés.

 

>> A LIRE. Contrats de complémentaire santé responsables : les 10 points à connaître sur la réforme

 

* Méthodologie : enquête réalisée par téléphone en juin 2015 auprès de 1 003 salariés représentatifs de l’ensemble des salariés d’entreprises d’au moins un salarié du secteur privé, ainsi que de 1 004 responsables d’entreprises (519 entreprises de 1 à 9 salariés, 195 entreprises de 10 à 49 salariés, 192 entreprises de 50 à 249 salariés, 98 entreprises de 250 salariés et plus, représentatives des entreprises du secteur privé de leur taille respective).

 

Nous vous recommandons

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

Le sujet des libertés dans l'entreprise est plus que jamais d’actualité. L’employeur doit ainsi veiller au respect de l’ensemble des droits du salariés, de surcroit au regard de la valeur[…]

28/11/2017 | | Salariés
Les licences de débit de boissons des restaurants

Les licences de débit de boissons des restaurants

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX