Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Finances

Impôts : modification du calendrier pour la suppression de la cotisation salariale

Benjamin Chabrier

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Impôts : modification du calendrier pour la suppression de la cotisation salariale

© DUARTE Laetitia DUARTE Laetitia

La suppression totale des cotisations salariales qui doit intervenir le 1er janvier 2018 se fera finalement en deux temps. La hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) reste, elle, d’actualité à la même date. 

Economiser 20 milliards d’euros, c’est le défi que s’est lancé le gouvernement pour le quinquennat. Pour ce faire, Emmanuel Macron avait annoncé lors de sa campagne la suppression des cotisations salariales qui regroupent les cotisations chômage (2.4%) et maladie (0.75%) et qui doivent se répercuter par la hausse de la CSG dont le taux passera de 7.5% à 9.2%, le tout d’ici le 1er janvier. 

Une suppression qui se fera en deux parties

Mais comme l’a annoncé ce mercredi Les Échos, le Ministère de l’Action et des Comptes publics a déclaré que la suppression se fera désormais en deux temps (le 1er janvier et en automne) sans en préciser les modalités d’application. Un décalage qui doit permettre d’économiser plusieurs milliards d’euros par rapport à la facture totale si la baisse des cotisations s’était faite en une fois. La hausse de 1.7% de la CSG se fera par contre toujours au premier 1er janvier. Les salariés partageront cette hausse avec les retraités et les bénéficiaires de revenus du capital.

Redonner aux salariés un pouvoir d’achat

Cette suppression des cotisations du salaire brut qui interviendra en deux temps permettra au gouvernement d’économiser quelques précieux milliards. Malgré ce fractionnement, le ministère se veut rassurant : les salariés verront leur salaire net sur la fiche de paie en légère hausse, et ce, dès le 1er janvier. Le but affiché, est de redonner à la fin de la réforme, un pouvoir d’achat de 7 milliards d’euros aux actifs.

 

.

Nous vous recommandons

Régime de garantie des salaires : les cotisations pour 2018

Régime de garantie des salaires : les cotisations pour 2018

La cotisation de la garantie des salaires sert à assurer le paiement des rémunérations, préavis et indemnités des salariés s’il y a une impossibilité de la part de l’entreprise. Elle[…]

05/01/2018 | Fiscalité | Finances
Fiscalité entreprise : les sanctions pour le retard de paiement de l’impôt

Fiscalité entreprise : les sanctions pour le retard de paiement de l’impôt

Fiscalité entreprise : le montant du SMIC en 2018

Fiscalité entreprise : le montant du SMIC en 2018

Affacturage : pourquoi vous devez l’envisager

Affacturage : pourquoi vous devez l’envisager

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX