Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dialogue social

Industrie textile : pas d'accord sur la complémentaire santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Industrie textile : pas d'accord sur la complémentaire santé

L'industrie textile regroupe près de 70 000 salariés en France.

© D.R.

Alors que l’échéance du 1er janvier 2016 approche, l’Union des Industries Textiles (UIT) a finalement renoncé à un accord au niveau national.

Plus que quelques mois avant que l’ensemble des salariés du privé soit couvert par une complémentaire santé collective. Les chefs d’entreprise doivent en effet mettre en application, au plus tard d’ici le 1er janvier 2016, la réforme de la généralisation de cette couverture, instituée par la loi sur la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013.

 

Chaque enseigne doit toutefois vérifier, au préalable, que la branche professionnelle à laquelle elle appartient n’ait pas lancé de négociations en amont sur ce sujet. La couverture proposée par l’entreprise ne doit en effet pas être moins avantageuse que celle éventuellement négociée au sein de la branche.

 

Au point mort

 

Ces négociations n’ont, du côté de l’Union des Industries Textiles (UIT), jamais véritablement débuté : le sujet a pourtant été mis sur la table depuis de nombreux mois. Les nombreuses évolutions réglementaires (censure des clauses de désignation/recommandation, panier de soins, contrats responsables…) ont toutefois retardé l’ensemble du processus, finalement clos en juillet.

 

Le décret fixant les modalités de la procédure d’appel d’offres pour recommander un organisme assureur fut notamment long à parvenir aux partenaires sociaux. Résultat : l’UIT a longtemps été en attente de celui-ci pour décider de la suite des événements quant à cette éventuelle recommandation, note François Penard.

 

L’UIT représente la majorité des 2 300 entreprises textiles du pays, aux activités aussi variées que la soierie, la broderie et la fabrication de textiles artificiels et synthétiques : la branche des industries textiles regroupe actuellement près de 70 000 salariés.

 

Nous vous recommandons

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Mercredi 8 novembre, les députés ont en commission, adopté un amendement pour élargir les pouvoirs du conseil d’entreprise, entité apparue avec la réforme du Code du travail. Quelles sont[…]

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX