Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Entreprise

Intelligence artificielle : une opportunité mais également un risque

La rédaction

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Intelligence artificielle : une opportunité mais également un risque

© Salque Jean-Louis D.R. voir les IPTC

Dans son rapport trimestriel sur les risques émergents, l'assureur XL Catlin rappelle que si l'utilisation, dans l'industrie notamment, des technologies liées à l'intelligence artificielle constitue une opportunité, elle n'est pas non plus sans poser des questions quant au risque encouru. 

L'assureur XL Catlin, spécialiste mondial des grands risques en Iard, a publié, ce mercredi 26 juillet, son rapport trimestriel sur les risques émergents. Pour la première fois, celui-ci est disponible en français. Destiné aussi bien à l’usage de ses souscripteurs que de ses clients, ce document a pour vocation d’informer ses lecteurs sur l’évolution des risques de demain et leur mode traitement, notamment, sur le marché de l’assurance.

XL Catlin, dans son rapport trimestriel, insiste notamment sur le risque lié à l’utilisation des technologies liées à l’intelligence artificielle qui, « à ce jour, ont été développées en dehors de tout cadre réglementaire », précise l’assureur. Or, ces prochaines années, les gouvernements et pouvoirs publics locaux vont certainement être amenés à se pencher sur les normes juridiques, éthiques et liées au respect de la vie privée, dans le cadre de l’exploitation de l’intelligence artificielle. Si celle-ci ouvre le champ des possibilités et des opportunités dans de nombreuses industries, plusieurs questions se posent néanmoins pour les entreprises (elles sont de plus en plus nombreuses) mettant en œuvre des process reposant sur des fonctions cognitives qui, via des algorithmes, des solutions mathématiques ou informatiques, remplaçant l’humain, plusieurs questions se posent.

« Certaines questions se poseront dès lors qu’il s’agira de déterminer à qui incombe la responsabilité de la défaillance d’une application basée sur l’IA. Il en ira de même pour les questionnements liés à la propriété intellectuelle, aux risques ayant trait au cyber et aux données, à la responsabilité des produits défectueux, à celles des employeurs et/ou aux erreurs qui peuvent être commises lors de la conception d’une application », précise ainsi Xl Catlin, qui dispose, en interne, d’équipe dédiée à l’innovation qui travaille en étroite collaboration avec les souscripteurs de l’assureur pour identifier des opportunités commerciales en lien avec les nouvelles technologies, notamment l’IA. 

Nous vous recommandons

Les micro-entrepreneurs ont le vent en poupe

Les micro-entrepreneurs ont le vent en poupe

Evo’Portail constate selon le baromètre INSEE une nouvelle hausse en ce qui concerne les créations d’entreprises en novembre 2017. Hausse conforté par l’augmentation de 15,1 % des immatriculations en[…]

14/12/2017 | | Entreprise
Défaillances d’entreprise : baisse constatée à fin novembre 2017

Défaillances d’entreprise : baisse constatée à fin novembre 2017

Micro-entrepreneurs : comment cesser votre activité ?

Micro-entrepreneurs : comment cesser votre activité ?

Quelles sont les mentions légales et les obligations d’un site internet professionnel ?

Quelles sont les mentions légales et les obligations d’un site internet professionnel ?

Plus d'articles
Nous suivre