Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Journée mondiale contre le cancer : la prise en charge de cette maladie

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Journée mondiale contre le cancer : la prise en charge de cette maladie

© D.R.

Le 4 février est l’occasion de sensibiliser contre cette maladie, première cause de mortalité dans le monde, et de se pencher sur sa prise en charge par l’Assurance maladie et la complémentaire santé.

Plus de 8 millions de morts par an (dont 150 000 en France) et des projections dans le futur toujours plus inquiétantes : le cancer est la première cause de mortalité dans le monde, ainsi qu’en France (avec les maladies cardio-vasculaires). Chaque 4 février est ainsi l’occasion de se pencher sur ce mal récurrent : au niveau français, les traitements pour lutter contre le cancer peuvent être pris en charge par l’Assurance maladie et la complémentaire santé.

 

Une prise en charge (quasi-)intégrale

 

Les cancers sont considérés comme des affections de longue durée (ALD), considérées comme « exonérantes » : à ce titre, la prise en charge de ces lourds traitements par l’Assurance maladie est totale. A noter que 80% de ces ALD correspondent à « seulement » 4 groupes d’affection : les affections psychiatriques, le diabète sucré, les maladies cardio-vasculaires et donc les cancers.

 

L’Assurance maladie ne prend toutefois pas en charge les dépassements d’honoraires (fréquents dans le monde hospitalier), la participation forfaitaire ainsi que le forfait hospitalier. Ce dernier est pris en compte dans le « panier de soins » instauré par la réforme de la généralisation de la complémentaire santé. Les dépassements d’honoraires, de leur côté, peuvent également être pris en charge par la complémentaire, avec certaines limites fixées dans le cadre des contrats « responsables ».

 

A noter que les femmes bénéficient depuis 2004 d'une prise en charge intégrale d'une mammographie pour dépister un éventuel cancer du sein, une fois tous les deux ans, sur invitation de l'Assurance maladie. Les examens supplémentaires éventuellement prescrits par le médecin traitant (échographie, IRM...) sont pris en charge à 70% par la Sécurité sociale (dans le cadre du parcours de soins coordonnées), la complémentaire santé pouvant prendre en charge le reste.

 

Futur impact des objets connectés ?

 

Le troisième « plan cancer », portant sur la période 2014-2018, a aussi pour but de réduire les inégalités entre Français non pas devant l’accès aux traitements, mais les conséquences économiques et sociales de ces périodes d’inactivité forcée. Il s’arrête également sur la prévention des cancers liés à l’activité professionnelle, qui constitueraient environ 5% des nouveaux cas chaque année.

 

A noter que le marché naissant de la santé mobile et connectée s’intéresse également à la lutte contre le cancer, en témoigne la récente innovation de Google et son bracelet détecteur, en plein développement. Pour l’heure, toutefois, la prise en charge de ces objets connectés pose de nombreuses questions actuellement débattues.

 

 

Nous vous recommandons

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Les salariés des entreprises du BTP sont particulièrement exposés aux conditions climatiques, c’est pour cela qu’il existe des règles et des moyens de les protéger. Quels sont-ils ? Les[…]

02/01/2018 | | Salariés
Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX