Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Finances

L’aide à l’embauche pour les PME : dépêchez-vous avant qu’il ne soit trop tard

Benjamin Chabrier

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L’aide à l’embauche pour les PME : dépêchez-vous avant qu’il ne soit trop tard

© D.R. voir les IPTC

Lorsque vous avez embauché un salarié avant le 1er juillet 2017 et que vous le rémunérez jusqu’à 1,3 smic brut mensuel, vous pouvez bénéficier d’une aide à l’embauche. Pour en faire la demande, vous avez jusqu’au 31 décembre 2017. 

L’aide à l’embauche est une aide temporaire mise en place par l’ancien gouvernement pour relancer les emplois. Le gouvernement actuel, n’ayant pas décidé de renouveler cette aide, elle se termine le 31 décembre. Quelques détails.

>> À lire aussi : un bonus malus pour les contrats courts <<

Les bénéficiaires

Pour bénéficier de cette aide, il faut :

  • être une PME, c’est-à-dire une entreprise possédant moins de 250 salariés
  • avoir embauché une personne entre le 18 janvier 2016 et le 30 juin 2017 qui perçoit une rémunération brute maximale de 1,3 Smic
  • que ce soit un CDI, CDD ou contrat de professionnalisation d’au moins 6 mois

À noter : si à la suite d’un CDD d’au moins 6 mois ayant ouvert droit à l’aide, le salarié signe, avant le 30 juin 2017, un CDI ou un CDD de 6 mois ou plus, l’aide continuera à courir dans une limite max de deux ans.

>> À lire aussi : Une baisse des embauches en juillet 2017 <<

La procédure

Comme mentionné plus haut, l’embauche doit avoir eu lieu au plus tard le 30 juin 2017, et la demande pour l’aide doit être faite dans les 6 mois. Par conséquent, vous avez jusqu’au 31 décembre 2017 pour la demander.

Il faut télécharger le formulaire de demande

>> À lire aussi : Emplois francs : quels bénéfices pour les entreprises ? <<

Le montant

L’aide prend la forme d’une prime trimestrielle de 500 €, soit 4 000 € au total. Elle est versée durant la période du contrat sur une période maximum de 2 ans.

En cas d’embauche à temps partiel, l'aide est proratisée en fonction de sa durée de travail.

L’aide est cumulable avec des dispositifs déjà existants :

  • réduction générale des cotisations patronales sur les bas salaires
  • CICE
  • Accre

Nous vous recommandons

Régime de garantie des salaires : les cotisations pour 2018

Régime de garantie des salaires : les cotisations pour 2018

La cotisation de la garantie des salaires sert à assurer le paiement des rémunérations, préavis et indemnités des salariés s’il y a une impossibilité de la part de l’entreprise. Elle[…]

05/01/2018 | Fiscalité | Finances
Fiscalité entreprise : les sanctions pour le retard de paiement de l’impôt

Fiscalité entreprise : les sanctions pour le retard de paiement de l’impôt

Fiscalité entreprise : le montant du SMIC en 2018

Fiscalité entreprise : le montant du SMIC en 2018

Affacturage : pourquoi vous devez l’envisager

Affacturage : pourquoi vous devez l’envisager

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX