Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Tribune d’experts
Tribune d'expert bandeau
Salariés

L’entreprise, c’est du sport ! 2/3

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L’entreprise, c’est du sport !   2/3

Tout le monde connaît les bienfaits de l’activité physique sur la santé : faire du sport est bon pour le cœur, le souffle, aide à régulariser le poids, apaise le stress, consolide le squelette…Ce que l’on sait moins, c’est que le sport a aussi des vertus comportementales : il développe l’esprit d’équipe, le goût du challenge, apprend à se dépasser, encourage la persévérance… Autant de vertus que les chefs d’entreprise souhaitent, forcément, insuffler à leurs équipes ! Le Medef a d’ailleurs reste rendu publique en 2015 une étude mettant en avant le fait qu’un salarié sédentaire qui déciderait de pratiquer une activité physique verrait sa productivité augmenter de 6 à 9 % [i].

Ce n’est donc pas un hasard si l’on ne compte plus les entreprises qui organisent elles-mêmes ou sponsorisent de grands événements sportifs, type marathons, trails et autres régates. Les collaborateurs y participent à plus ou moins grande échelle. Même si tout le monde n’a pas les moyens de se lancer dans des initiatives d’aussi grande ampleur, ce n’est pas une raison pour ne rien faire.  Bertrand Pulman, professeur de sociologie et d’anthropologie à la Sorbonne Paris Cité et et directeur adjoint de l'Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS), l’affirme : « Il existe des solutions tout à fait adaptées à l’entreprise et à moindre frais. ».

Par exemple, des professeurs de yoga ont développé une méthode permettant de réaliser des exercices tout en restant à son poste de travail : Elle peut se pratiquer au bureau, sans tenue sportive et sur des périodes brèves. On peut également organiser avec un professeur un cours hebdomadaire de Pilates ou de stretching qui se tiendra dans une simple salle, dévolue à cette activité le temps d’une heure ou deux, ou installer une table de ping-pong dans un espace collectif… Les exemples ne manquent pas.

Problème : si les salariés sportifs seront ravis de ces initiatives, les autres risquent d’être moins enthousiastes, voire indifférents. L’enjeu dans une entreprise, et encore plus s’il s’agit de développer l’esprit d’équipe et d’entraide entre les collaborateurs, peut donc être d’amener les non-sportifs à se bouger davantage. L’idée : «  Il faut insister sur les liens entre sport et convivialité », conseille Bertrand Pulman. «Cela peut passer par exemple par la création d’une équipe aux couleurs de l’entreprise qui va s’entraîner ensemble afin de réaliser, à terme, une course de 10 km. L’entreprise pourra fournir les maillots et proposer le service d’un coach à son équipe ».  Autre possibilité, proposer des incitations symboliques (des points, des « diplômes »…) ou matérielles aux personnes qui participent aux événements sportifs. Par exemple, des avantages chez les partenaires de l’entreprise, sous forme de bons de réduction ou de chèques cadeaux, voire d’avantages en nature si l’activité de l’entreprise s’y prête. Avec un peu d’imagination, tout est possible !



[i] Étude de l’impact économique de l’activité physique et sportive (APS) sur l’entreprise, le salarié et la société civile, réalisée par le cabinet GoodWill Management pour le Mouvement des entreprises de France (Medef) et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) avec le soutien d’AG2R La Mondiale en septembre 2015.

 

Nous vous recommandons

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

Pour pallier les insuffisances des dispositifs de protection sociale octroyés aux indépendants, les assureurs tels que Generali ont développé des gammes de produits très complètes. Ainsi, les[…]

20/02/2018 | | Salariés
La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX