Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre
Salariés

La santé au travail à l’épreuve des TMS

Céline Tridon

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La santé au travail à l’épreuve des TMS

Les tendinites font partie des maux les plus fréquents.

© Amangoua Guilaume

Tendinites, inflammations, douleurs dorsales…  Toutes ces pathologies constituent les troubles musculosquelettiques, dits TMS, un point crucial de la santé au travail. C’est pourquoi, il est important de les connaitre pour mieux détecter les signes avant-coureurs.

Toute entreprise soucieuse du bien-être de ses salariés ne peut éviter la question des troubles musculosquelettiques. Les TMS représentent en effet la première maladie professionnelle en France, selon les chiffres de l’Assurance Maladie. Ils touchent tous les secteurs d’activité, et aussi bien les hommes que les femmes. Ils trouvent leur origine dans un poste de travail inadapté, des gestes répétitifs, une posture contraignante, une exposition prolongée aux vibrations ou au froid, des manutentions lourdes… Répétées chaque jour, ces habitudes de travail ont des conséquences mauvaises sur le corps.

 

Les membres supérieurs sont les plus sollicités
Les TMS touchent les tissus mous comme les tendons, les muscles et les nerfs des membres supérieurs principalement. Mais les membres inférieurs et la zone dorsale ne sont pas non plus épargnés. Les TMS se manifestent alors à travers :
- Des tendinites, notamment au niveau des articulations des doigts ou du poignet
- Des inflammations du coude
- Un syndrome du canal carpien au niveau de la main et du poignet
- Des cervicalgies, lombalgies, dorsalgies au niveau du dos

 


Certains symptômes doivent alerter
La plupart de ces maux vont de la simple douleur ou gêne à la pathologie grave, nécessitant un arrêt de travail ou un traitement médical. C’est pourquoi il est primordial de prévenir leur apparition. Certains symptômes permettent de prendre les devants rapidement pour éviter que le mal ne s’accentue :
- Une douleur musculaire
- Une pénibilité à l’effort
- Une raideur
- Une perte de force
- Des courbatures
- Des fourmillements
- Des engourdissements
- De la maladresse
Les TMS doivent faire l’objet d’une sensibilisation efficace au sein de l’entreprise. Cette dernière doit retranscrire le risque de TMS dans son « document unique d’évaluation des risques » et engager si besoin une véritable campagne de prévention.

Nous vous recommandons

Vie au travail : les TPE et PME sont plus exposées à certains risques professionnels

Vie au travail : les TPE et PME sont plus exposées à certains risques professionnels

Selon une étude de la Dares, les employés des TPE-PME sont plus susceptibles d’être exposés aux agents cancérogènes et aux risques liés aux vibrations et à la conduite sur la voie[…]

Vie au travail : l’Anact s’associe avec le groupe mutualiste Aesio

Vie au travail : l’Anact s’associe avec le groupe mutualiste Aesio

Compte épargne temps : les intérêts pour les salariés

Compte épargne temps : les intérêts pour les salariés

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Plus d'articles
Nous suivre