Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Tribune d’experts
Tribune d'expert bandeau
Salariés

Le bien-être des salariés, c’est bon pour l’entreprise ! 1/3

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le bien-être des salariés, c’est bon pour l’entreprise ! 1/3

© Rawpixel Ltd.

Télévision, journaux, livres, milieux d’affaires : on entend de plus en plus parler du bien-être des salariés. Santé, alimentation, repos, forme physique et même psychique, tout est important. Mais pourquoi le chef d’entreprise devrait-il s’en préoccuper ? Cela ne relève-t-il pas de la sphère privée ? Et bien, pas seulement !

Car des salariés en bonne santé, c’est aussi un gage de bonne santé…pour l’entreprise elle-même. « Etre bien dans sa tête et son corps est une nécessité pour avancer et travailler efficacement », insiste Hélène Rochard, « Wellness Manager » chez Generali France et ambassadrice Generali Vitality. Etre en bonne santé améliore la productivité : selon une étude Medef/CNOSF[i], encourager les collaborateurs à la pratique d’une activité physique et sportive entraîne même une hausse de la productivité comprise entre 6% et 9% ! Logique, au fond : un salarié bien dans sa tête et son corps sera moins souvent absent, plus impliqué, plus motivé, et pourra même avoir un effet d’entraînement sur ses collègues un peu moins allants.

 Convaincu ? Alors, comment faire en pratique pour inciter ses collaborateurs à avoir une bonne hygiène de vie ? Toutes les entreprises, en effet, ne peuvent pas se permettre d’avoir un « Wellness Manager », littéralement un « Directeur du bien-être », qui s’assurera que toutes les conditions sont réunies pour que les salariés prennent soin d’eux-mêmes. Pour tous ces patrons de petites ou moyennes entreprises,  - il est pourtant possible de prendre quelques mesures simples et peu coûteuses.

  1. Des postes de travail confortables et adaptés. Cela paraît évident, mais la première chose à faire est de s’assurer que chacun dispose de conditions de travail adaptées à sa fonction : pour les emplois de bureaux, un siège et un écran à bonne hauteur préviennent bien des problèmes, un éclairage suffisant aussi.
  2. Des pauses saines et gourmandes. Le distributeur de la société ne propose que des barres sucrées ou des chips ? Certaines entreprises proposent de livrer des paniers de fruits, dans lesquels les salariés peuvent choisir leur collation. Pourquoi ne pas s’en inspirer ? Veillez aussi à ce que les repas proposés au restaurant d’entreprise, le cas échéant, soient suffisamment équilibrés. A voir avec votre prestataire.
  3. Une salle de repos à disposition. Si vos locaux s’y prêtent, une salle de repos avec quelques plantes vertes, fauteuils, bouilloire ou autres sont bienvenus pour que les pauses soient plus réparatrices. Une petite sieste, pas trop longue (20 mn est idéal), peut avoir bien des vertus. Au Japon, elle est même obligatoire dans certaines entreprises !
  4. Proposez des animations. Un tournoi de volley-ball annuel, une course à pied dans un parc de la commune,  des journées « diététiques » au restaurant d’entreprise, un challenge pour arrêter de fumer…autant d’occasions de valoriser l’activité physique et un mode de vie sain parmi vos collaborateurs.
  5. La prévention, toujours la prévention….Les organismes publics de prévention (type Santé Publique France, ANACT et INRS mais aussi la médecine du travail, une ressource à ne pas négliger) peuvent fournir flyers, affiches, prospectus sur quantité de sujets : arrêt du tabac, intérêt de l’activité physique, de consommer 5 fruits et légumes par jour…
  6. Faites-vous accompagner par votre assureur. La bonne santé des salariés, c’est aussi l’affaire de votre assureur. Consultez-le, il a peut-être des services ou des animations à vous proposer pour instaurer de bonnes pratiques dans les équipes.

Au fond, améliorer la vie de ses salariés est plus une affaire d’état d’esprit que de moyens. « L’élément déclencheur est la sensibilité du chef d’entreprise ou du DRH », poursuit Hélène Rochard. D’ailleurs « certains d’entre eux n’hésitent plus à mettre en avant, lors des recrutements, leurs actions en termes de bien-être de leurs salariés. C’est un élément qui peut faire la différence face à deux propositions de postes assez similaires ». Bon à savoir !



[i] Source : Étude MEDEF/CNOSF, « Étude de l’impact économique de l’activité physique et sportive (APS) sur l’entreprise, le salarié et la société civile », septembre 2015.

 

 

 

Nous vous recommandons

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

Pour pallier les insuffisances des dispositifs de protection sociale octroyés aux indépendants, les assureurs tels que Generali ont développé des gammes de produits très complètes. Ainsi, les[…]

20/02/2018 | | Salariés
La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX