Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dirigeant

Management : pourquoi un chef d’entreprise doit savoir déléguer

Benjamin Chabrier

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Management : pourquoi un chef d’entreprise doit savoir déléguer

Déléguer des tâches et des responsabilités peut s’avérer nécessaire, voir bénéfique pour le dirigeant d’entreprise. Mais il faut avant tout savoir déléguer avec intelligence... et bien choisir son collaborateur.

Partager ses tâches et ses responsabilités peut s’avérer difficile pour le dirigeant qui a l’habitude d’avoir la mainmise sur son entreprise. Néanmoins, la délégation présente des avantages considérables pour l’entreprise si elle est bien gérée.

Les avantages de la délégation

Avant toute chose, il faut comprendre la délégation comme un véritable acte de confiance, une véritable mission. On ne donne pas un ordre : on partage bel et bien une partie de ses prérogatives avec son collaborateur.

Le dirigeant, en partageant une partie de ses pouvoirs, va pouvoir mieux gérer son temps et se concentrer sur d’autres tâches qu’il juge prioritaires. Du côté du délégataire, il y a une réelle gratitude, de par l’opportunité offerte et de par la reconnaissance de ses capacités. C’est aussi, pour ce dernier, une excellente façon de se former.

Savoir déléguer et savoir choisir la bonne personne

Mais la délégation est aussi un pari : il va falloir choisir avec attention la personne qui partagera les responsabilités. Un soin particulier sera apporté aux compétences et à la motivation du collaborateur, mais aussi à sa crédibilité, sa légitimité, et sa capacité à se faire obéir, qui sont autant de qualités requises pour mener à bien sa mission.

Néanmoins, trouver la bonne personne ne fait pas tout. Le responsable doit bien cerner et définir la mission à confier à son salarié. Il doit porter une attention particulière au contrat de délégation qui transfère les compétences et au mode de contrôle afférent. Contrôler ne veut pas non plus dire « fliquer », il faut laisser une marge de manœuvre tout en évitant une confiance total : il faut un "juste milieu".

La délégation, si elle est bien faite, est bénéfique aussi bien pour le dirigeant que pour le délégataire. Bénéfique aussi pour l’entreprise car ça va lui permettre de grandir, grâce à une gestion plus efficace de ses ressources humaines et de meilleures conditions de travail. 

Nous vous recommandons

Avez-vous pensé à la société en nom collectif pour votre entreprise ?

Avez-vous pensé à la société en nom collectif pour votre entreprise ?

La société en nom collectif est une entreprise dans laquelle la responsabilité des associés est solidaire et indéfinie. Quelles sont les règles de création ? Les avantages ? Focus. […]

18/01/2018 | création d'entreprise | Dirigeant
La rupture conventionnelle collective dans votre entreprise

La rupture conventionnelle collective dans votre entreprise

Dossier : ce qui s'applique depuis le 1er janvier 2018

Dossier : ce qui s'applique depuis le 1er janvier 2018

Une coopération pour prévenir du risque de stress au travail des chefs d'entreprise et conjoints du bâtiment

Une coopération pour prévenir du risque de stress au travail des chefs d'entreprise et conjoints du bâtiment

Plus d'articles
Nous suivre