Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dialogue social

Métallurgie : quatre assureurs labellisés pour la complémentaire santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Métallurgie : quatre assureurs labellisés pour la complémentaire santé

© D.R.

L’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) a référencé les offres de deux groupes paritaires, d’une société mutualiste et d’une compagnie d'assurances.

L’ensemble des entreprises françaises devra mettre en place au plus tard le 1er janvier 2016 une complémentaire santé pour l’ensemble de leurs salariés. Cette évolution réglementaire concerne donc, par conséquent, les entreprises de la métallurgie.

 

250 000 salariés non couverts

 

L’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) estime qu’un sixième des salariés de la branche de la métallurgie, soit un peu plus de 250 000 personnes, n’est pour l’heure pas collectivement couvert en santé.

 

Suite à l’arrêt des négociations au sein de la branche en octobre dernier, cette dernière s’était alors tournée vers une solution hybride : labelliser plusieurs offres sans, toutefois, en recommander à proprement parler. C’est ce qu’elle a finalement réalisé mi-décembre en distinguant quatre offres :

  • Deux émanant de groupes de protection sociale, Humanis et Malakoff Médéric
  • Une venant de la société mutualiste Mutex
  • Et la dernière de la compagnie d’assurances Generali.

 

Des offres standardisées

 

Chaque entreprise devra donc individuellement se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation, d’ici le 1er janvier 2016, mais pourra se baser sur cet existant pour mettre en place ou négocier leur couverture.

 

Les quatre offres ont été sélectionnées par une commission de l’UIMM sans le moindre lien avec les dix candidats d'origine. Elles respectent un cahier des charges préalablement défini et sont ainsi formées de trois différents niveaux de couverture, avec une formule d’entrée proche du « panier minimum de soins » et des fourchettes tarifaires de 23-24€, 35-45€ et 45-50€ (avec potentielle couverture des ayants droit).

 

Ces offres ont été sélectionnées pour éliminer tout potentiel problème avec l’URSSAF, notamment pour les plus petites entreprises de la branche (92% de celles-ci sont des PME de moins de 50 salariés). A noter que cette labellisation pourra être revue tous les trois ans, prévient l’UIMM, voire plus tôt en cas de modification légale, conventionnelle ou réglementaire.

Nous vous recommandons

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Mercredi 8 novembre, les députés ont en commission, adopté un amendement pour élargir les pouvoirs du conseil d’entreprise, entité apparue avec la réforme du Code du travail. Quelles sont[…]

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX