Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Prévenir l’absentéisme, c’est possible

Céline Tridon

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Prévenir l’absentéisme, c’est possible

La prévention de l'absentéisme est un enjeu commun, qui doit mobiliser toute l'entreprise.

© Girard Cecile D.R.

L’absentéisme n’est pas une fatalité, mais un enjeu de santé. Avec un plan d’action efficace et un dialogue constructif entre tous ses partenaires, l’entreprise peut assurer une meilleure prévention des absences. 

Arrêts maladie, absences injustifiées, retards, congés maternité, congés sans solde, dispenses syndicales… Le terme d’absentéisme regroupe beaucoup de choses. Difficile donc d’en retenir une définition valable pour toutes les entreprises, car tout dépend de la politique sociale que chacune mène. Certaines, par exemple, ne comptabilisent pas les jours enfant malade comme une absence.

  • Identifier l’absentéisme

Toutefois, il existe des dénominateurs communs. Le plus souvent, c’est l’absence pour raisons de maladie qui est prise en compte, à laquelle s’ajoutent les accidents de travail et de trajet, ainsi que les maladies professionnelles. Ecarter des éléments comme le congé maternité permet d’éviter les discriminations au sein de l’entreprise.

"Il faut émettre des hypothèses et les confronter sur le terrain"

 

  • Etablir un diagnostic

Les contours de l’absentéisme dessinés, il s’agit alors de collecter diverses données pour établir un diagnostic de la situation. Cet état des lieux passe par un travail statistique précis en croisant les variables : combien de jours d’arrêts l’entreprise enregistre-t-elle ? A quelle fréquence ? Pour quelle durée ? Qui sont les salariés concernés ?
L’entreprise confirme ainsi les causes de l’absentéisme, ainsi qu’éventuellement les populations à risque. «Il faut émettre des hypothèses et les confronter sur le terrain. Un site présente un problème particulier ? Cela peut être dû à un pic d’activité ou à un changement de management. De même, il est possible de corréler des données recueillies avec d’autres éléments internes (une augmentation des heures supplémentaires, par exemple) ou externes (une météo mauvaise qui provoque une épidémie de grippe) », conseille Anne-Sophie Godon, directrice Innovation Etude et Veille de Malakoff Médéric. Grâce à cette cartographie de l’absentéisme, l’entreprise peut évaluer son degré d’intervention.

"L'absentéisme est une problématique qui concerne toute l’entreprise"

 

  • Mettre en place un plan d’actions

Une entreprise qui veut lutter contre l’absentéisme se fixera deux types d’objectifs : celui  de résultats (comme réduire la proportion de salariés absents, le nombre moyen de jours d’arrêt, etc.) ou celui de moyens (par exemple, s’assurer que tous les salariés en arrêt maladie bénéficient d’un entretien à leur retour). Ce choix déterminera différents degrés d’actions, des plus prioritaires à celles menées en profondeur.  En effet, s’agit-il d’organiser une prise en charge médicale sur des postes-clés ou s’agit-il de repenser l’aménagement général ?
Enfin, il ne faut pas oublier que la prévention de l’absentéisme passe par des engagements au quotidien : entretiens annuels d’évaluation, sensibilisation au coût de l’absentéisme, convivialité, solutions d’aide à la conciliation vie pro/vie perso…  L’absentéisme doit être une préoccupation constante de l’entreprise.

  • Créer un groupe de pilotage

Pour que le plan d’action soit le plus efficace possible, il est important de réunir un groupe de pilotage. Ce dernier doit rassembler des membres de la direction, mais aussi des représentants des salariés, du service social s’il y en a un, de la médecine du travail, des managers… Les points de vue et témoignages de chacun fourniront une vision globale de la situation. « Il faut embarquer l’ensemble des équipes, car l’absentéisme est une problématique qui concerne toute l’entreprise. Il a souvent été un sujet de discussions entre les parties prenantes, alors qu’il devrait être un sujet de collaboration entre la direction, les managers et les salariés », commente Anne-Sophie Godon.  De même, l’entreprise doit savoir communiquer sur les retombées de ses actions de prévention. Le plan doit être régulièrement réévalué pour s’assurer de son efficacité.

Nous vous recommandons

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Les salariés des entreprises du BTP sont particulièrement exposés aux conditions climatiques, c’est pour cela qu’il existe des règles et des moyens de les protéger. Quels sont-ils ? Les[…]

02/01/2018 | | Salariés
Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX