Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Tribune d’experts
Tribune d'expert bandeau
Salariés

Prévenir les risques professionnels : les bons réflexes - 3/3

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Prévenir les risques professionnels : les bons réflexes - 3/3

La prévention des risques professionnels est non seulement souhaitable, mais de plus obligatoire dans l’entreprise. Une bonne démarche de prévention doit impliquer l’ensemble des personnes concernées : management, salariés, représentants du personnel le cas échéant, CHSCT, médecins du travail… Des experts extérieurs peuvent apporter leur connaissance des différents risques et des bons outils de prévention, si besoin. 

La prévention : une obligation de l’employeur

Limiter ou prévenir les risques passe également, en amont, par l’organisation du travail, la conception et l’ergonomie des locaux, la configuration des postes de travail… Un poste de travail bien pensé (hauteur du bureau, de la chaise, distance de l’écran, qualité de l’éclairage… s’il s’agit d’un travail sur ordinateur) peut suffire à supprimer ou limiter des risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) ou les troubles visuels. Des ergonomes, ou le médecin du travail, sont de bons interlocuteurs pour concevoir des espaces de travail adaptés.

Les actions que peut mener concrètement le chef d’entreprise peuvent s’organiser autour de trois axes :

1.      Organisationnel :

a.      Mettre en place des procédures permettant la diffusion des informations pertinentes sur la sécurité au travail (exemples : règlement intérieur, consignes particulières au poste de travail).

b.      Redéfinir si nécessaire les tâches et l’organisation du travail.

c.       Attribuer les ressources humaines, techniques et financières correspondantes…

2.       Humain :

a.      Étendre les compétences des agents en matière d’hygiène et de sécurité au travail par le biais de la formation initiale et continue.

b.      Communiquer dans le domaine de l’hygiène et la sécurité au travail pour impliquer les agents : sensibilisation, campagne d’affichage.

c.       Instaurer une démarche participative…

3.       Technique :

a.      Intégrer la sécurité des agents dès la conception d’un bâtiment ou d’un lieu de travail (ventilation, éclairage, isolation phonique, accès, circulation, dégagements…).

b.      Mettre en conformité les machines avec les prescriptions réglementaires et techniques (protection des éléments mobiles de travail, protection contre les projections et chutes d'éléments et d'objets, organes d'arrêt d’urgence…).

c.       Effectuer les maintenances et les vérifications périodiques des équipements.

d.      Maîtriser les risques par la mise en place de protections collectives (par exemple des garde-corps) ou individuelles (exemple : harnais de sécurité).

e.      Étudier un aménagement ergonomique.

f.        Utiliser des équipements de travail adaptés à l’activité (ex. chariot de manutention).

g.      Doter les agents de vêtements de travail et d’équipements de protection individuelle adaptés à l’activité.

La prévention selon le Code du travail

Le Code du travail définit neuf grands principes de prévention (cf. article L4121-2) :

- Éviter les risques, c'est supprimer le danger ou l'exposition au danger.

- Évaluer les risques, c'est apprécier l’exposition au danger et l’importance du risque afin de prioriser les actions de prévention à mener.

- Combattre les risques à la source, c'est intégrer la prévention le plus en amont possible, notamment dès la conception des lieux de travail, des équipements ou des modes opératoires.

- Adapter le travail à l'Homme, en tenant compte des différences interindividuelles, dans le but de réduire les effets du travail sur la santé.

- Tenir compte de l'évolution de la technique, c'est adapter la prévention aux évolutions techniques et organisationnelles.

- Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins, c’est éviter l’utilisation de procédés ou de produits dangereux lorsqu’un même résultat peut être obtenu avec une méthode présentant des dangers moindres.

- Planifier la prévention en intégrant technique, organisation et conditions de travail, relations sociales et environnement.

- Donner la priorité aux mesures de protection collective et n'utiliser les équipements de protection individuelle (EPI) qu'en complément des protections collectives si elles se révèlent insuffisantes.

- Donner les instructions appropriées aux salariés, c’est former et informer les salariés afin qu’ils connaissent les risques et les mesures de prévention.

Le rôle partiulier de la formation

La formation contribue à mettre en place la politique de prévention de l’entreprise. La formation générale à la sécurité doit être adaptée à la taille de l’établissement, à la nature de son activité et des risques qui y sont identifiés, ainsi qu’aux types d’emploi occupés par les salariés. Elle concerne (Source : INRS) :

« - les travailleurs nouvellement embauchés ;

- ceux qui changent de poste et de technique ;

- ceux qui reprennent leur travail après un arrêt de travail d’au moins 21 jours ;

- les travailleurs temporaires ou sous contrat à durée déterminée (qui bénéficient d’une formation renforcée et d’un accueil et une information adaptés dès lors qu’ils sont affectés à des postes de travail présentant des risques particuliers) ;

- les salariés d’entreprises dites extérieures, en particulier lors d’interventions dans des installations classées pour la protection de l’environnement » (ICPE).

En collaboration avec le médecin du travail et éventuellement le préventeur de l’entreprise, l’employeur doit mettre en place des actions dont la mise en œuvre s’effectue pendant l’horaire normal de travail et dans le cadre du temps de travail.

Ces formations doivent permettre aux salariés de connaître les mesures de prévention spécifiques à leur secteur d’activité et à leur entreprise, les moyens d’assurer leur propre sécurité mais aussi celle des autres, de reconnaître la signalisation de sécurité et les indications données pour la conduite à tenir, notamment en cas d’accident.

Exemples de formations en hygiène et sécurité :

• Accueil sécurité.

• Habilitation électrique.

• Sauveteur secouriste du travail.

• Risque chimique.

• Gestes et postures.

• Appareils de levage.

• Équipements de travail mobiles (formation et autorisation de conduite).

• Manipulation d’extincteurs et consignes incendie.

• Bruit.

Certaines activités impliquent des formations spécifiques, en application du Code du travail ou du Code de la Sécurité sociale. Ces formations sont techniques et portent sur des sujets tels que les agents biologiques, l’amiante, les agents cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (agents CMR), les appareils de levage, le bruit… 

Nous vous recommandons

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

Pour pallier les insuffisances des dispositifs de protection sociale octroyés aux indépendants, les assureurs tels que Generali ont développé des gammes de produits très complètes. Ainsi, les[…]

20/02/2018 | | Salariés
La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX