Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Fiches pratiques réglementation

Prothèses auditives : des restes à charge toujours importants pour les patients

Prothèses auditives : des restes à charge toujours importants pour les patients

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une nouvelle étude d’UFC-Que Choisir montre l’ampleur du renoncement aux soins quant aux audioprothèses, renoncement qui toucherait plus d’un Français sur deux.

Les études se suivent et se ressemblent : pour les Français, s’équiper d’audioprothèses reste particulièrement douloureux pour les porte-monnaie, malgré les remboursements de la Sécurité sociale et des complémentaires santé.

 

Une nouvelle étude signée UFC Que Choisir quantifie les restes à charge engendrés par l’acquisition d’un tel dispositif : 1 100 euros par oreille (sur un prix moyen chiffré à 1 550 euros par appareil), la Sécurité sociale n’en remboursant « que » 120 et les complémentaires santé un différentiel aux alentours de 350 euros par oreille.

 

Avec de tels restes à charge, rien d’étonnant à observer un fort taux de renoncement aux soins : 58% des Français concernés (soit un peu plus de deux millions de malentendants) renonceraient ainsi à s’équiper en conséquence, taux largement supérieur à la moyenne européenne. Cette différence continentale avait également été mise en avant par une précédente étude publiée fin 2014 par l’Observatoire citoyen des restes à charge.

 

UFC Que Choisir voit dans le faible nombre d’audioprothésistes la principale cause de cette situation, allant jusqu’à statuer que « le lobby de la profession se mobilise pour un lucratif statu quo ». Il y a actuellement en France un peu plus de 3 000 audioprothésistes, là où l’association estime les besoins actuels à 7 500.

 

L’Unsaf, le syndicat national des audioprothésistes, s’est rapidement inscrit en faux contre cette étude, estimant que le prix des appareils auditifs est « dans la moyenne basse européenne », la quantité d’audioprothésistes suffisante (et au même niveau que l’Allemagne) et le taux d’équipement plutôt bon « malgré un faible remboursement de la Sécurité sociale et des complémentaires santé ». Et d’assurer : « En matière de santé, trop de concurrence fait baisser la qualité et non les prix ! ».

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

DROIT ET RESPECT DU SALARIÉ

Le sujet des libertés dans l'entreprise est plus que jamais d’actualité. L’employeur doit ainsi veiller au respect de l’ensemble des droits du salariés, de surcroit au regard de la valeur[…]

28/11/2017 | | Salariés
Les licences de débit de boissons des restaurants

Les licences de débit de boissons des restaurants

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Responsabilité civile des dirigeants ou mandataires sociaux

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Obligation de l’employeur en matière de harcèlement

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX