Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre
Salariés

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Benjamin Chabrier

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

© (c) by RioPatuca

Le bilan publié ce jeudi par la branche Accidents du travail-maladies professionnelles de la Sécurité sociale démontre que la fréquence des accidents du travail a atteint un point bas historique en 2016. 

Les accidents et maladies du travail sont le cauchemar des entreprises lorsque l’on sait qu’ils représentent 58 millions de journées non travaillés (soit 233 000 emplois à temps pleins).

Malgré tout, le bilan publié, ce jeudi, de la branche Accidents du travail-maladies professionnelles (AT-MP) de la sécurité sociale apporte quelques bonnes nouvelles.

Quelques chiffres

Concernant la fréquence des accidents de travail (AT), on peut constater en 2016 :

  • Une moyenne de 33,8 cas pour 1 000 salariés contre 43 en 1946
  • Une hausse de 1,2% pour les accidents de trajet

Les secteurs

Le bilan permet de constater que dans certains secteurs, il y a des évolutions contrastées :

  • On peut voir une hausse de 7,8% de la fréquence des AT dans l’intérim
  • Un indice de fréquence des AT 3 fois plus élevé pour les activités d’aides et de soins à la personne (soit 9,6 accidents pour 1 000 employés)
  • Le secteur du BTP connaît une baisse de 3,7 % dans la fréquence des accidents du travail (grâce à des efforts accrus pour améliorer le confort et la sécurité et au programme de prévention qui a permis de former plus de 1 600 maîtres d’ouvrage)

Les régions 

Il y a des régions plus touchées que d’autres. Avec plus de 40 AT pour 1000 salariés, nous avons :

  • La Bretagne
  • Les Pays de la Loire
  • Le Languedoc-Roussillon

Les causes

Les principales causes des accidents du travail, sont dues :

  • Aux manutentions manuelles (53%)
  • Aux chutes (25%)
  • Aux outillages à main (9%)

Les maladies professionnelles

Le bilan est contrasté concernant les maladies professionnelles, on constate :

  • Une baisse de 9,5% des pathologies liées à l’amiante (grâce aux opérations de désamiantage)
  • Une baisse de 4,1% des troubles musculo-squelettiques (TMS)
  • Mais une hausse de 10,1% des cancers hors amiante
  • Une hausse de 40% des pathologies psychiques prise en charge comme maladies professionnelles (596 avis favorables en 2016 contre 422 en 2015)

Les aides

Il y eu 12 nouveaux accords signés avec des organisations professionnelles permettant aux entreprises de moins de 200 salariés d’améliorer leurs conditions de santé et de sécurité au travail. Elles permettent aux PME d’accéder à des subventions par le biais de contrats de prévention.

L’assurance Maladie-risques professionnels propose aussi des Aides financières simplifiées (AFS) aux TPE et PME pour faciliter l’acquisition de matériel ou l’investissement dans les formations.

Pour compléter les aides déjà existantes (troubles musculo-squelettiques, produits cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques et BTP), de nouvelles aides ont été lancées en 2016 :

  • TMS Pros Diagnostic et TMS Pros Action (sert à identifier et prévenir les risques de troubles musculo-squelettiques)
  • Stop amiante (pour réduire les risques d’expositions à l’amiante)
  • Bâtir + (contre les risques de chutes et de TMS et l’hygiène et la santé sur les chantiers)
  • Garage + sûr (prévention des risques chimiques et des TMS dans les garages de moins de 20 salariés)
  • Stop essuyage (pour les risques de TMS et de coupures liés à l’essuyage dans les cafés, hôtels, restaurants)
  • Transport + sûr (contre les risques d’accidents du travail sur les camions à l’arrêt)
  • Filmeuse + (pour aider les entreprises des secteurs industriels et logistiques à automatiser le poste de filmage des palettes)

C’est au total plus 49 millions d’euros qui furent distribués aux TPE et PME en 2016.

 

Nous vous recommandons

Vie au travail : les TPE et PME sont plus exposées à certains risques professionnels

Vie au travail : les TPE et PME sont plus exposées à certains risques professionnels

Selon une étude de la Dares, les employés des TPE-PME sont plus susceptibles d’être exposés aux agents cancérogènes et aux risques liés aux vibrations et à la conduite sur la voie[…]

Vie au travail : l’Anact s’associe avec le groupe mutualiste Aesio

Vie au travail : l’Anact s’associe avec le groupe mutualiste Aesio

Compte épargne temps : les intérêts pour les salariés

Compte épargne temps : les intérêts pour les salariés

Vie au travail : la conciliation entre les temps de vie est importante pour les salariés

Vie au travail : la conciliation entre les temps de vie est importante pour les salariés

Plus d'articles
Nous suivre