Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Risques psychosociaux

Quand le bien-être des salariés favorise la performance de l’entreprise

Céline Tridon

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Quand le bien-être des salariés favorise la performance de l’entreprise

La cohésion est un facteur-clé de la qualité de vie au travail.

Aon France a fait du bien-être de ses collaborateurs un moteur pour l’entreprise. Après avoir travaillé sur la prévention des risques psychosociaux, le courtier a choisi d’améliorer la qualité de vie au travail.

C’est une quasi-unanimité : 93 % des employeurs établissent une corrélation entre la santé et les performances de leurs employés. En ligne de mire, notamment : la santé mentale des salariés, véritable préoccupation pour trois personnes actives sur cinq, selon une étude* sur la santé au travail, publiée par le courtier Aon. Ce dernier a d’ailleurs choisi de faire du bien-être de ses salariés un enjeu interne. « C’est à travers les talents des collaborateurs que l’on peut répondre à nos clients, car ils représentent notre valeur. Forcément, si cette valeur fait défaut ou est en difficulté, cela aura des impacts sur l’entreprise », affirme Béatrice Revol, responsable Ressources Humaines d’Aon France.

 

Détecter les risques psychosociaux

 

Partant de ce constat, Aon France a mis l’accent sur la prévention des risques psychosociaux. Non seulement, les RPS sont inscrits dans le document unique des risques du groupe, mais des modules de formation dédiés aux managers sont organisés. « L’objectif est de faire comprendre aux responsables d’équipes les enjeux qu’il y a derrière les risques psychosociaux et le stress au travail. Les managers ont un rôle de veille : ils doivent être à même de détecter et d’alerter en cas de problème », souligne Béatrice Revol.

"Manager, médecin du travail… chaque collaborateur sait vers qui se tourner, s’il se sent en difficulté"

 

Une enquête a également permis d’identifier les facteurs de stress dans l’entreprise. Intervention d’une psychologue du travail, entretiens individuels ou collectifs ont complété cette démarche, qui s’est révélée efficace selon la responsable des ressources humaines : « ça nous a permis de mettre des mots sur les facteurs de stress et de pouvoir mieux cibler nos actions. Elle a été le point de départ d’une négociation sur la qualité de vie au travail ».

 

Favoriser la cohésion

 

Après discussion avec les partenaires sociaux, l’entreprise a en effet voulu construire quelque chose qui allait dans le bon sens pour les collaborateurs. L’élément central de cette démarche est la communication. Ainsi, Aon France rappelle régulièrement qui sont les acteurs en interne ou externes qui œuvrent pour la qualité de vie au travail. « Manager, médecin du travail… chaque collaborateur sait ainsi vers qui se tourner, s’il se sent en difficulté, explique Béatrice Revol. Le stress, comme les autres risques psychosociaux, peuvent être des éléments de pénibilité. Or, on ne peut répondre à cette pénibilité qu’à travers des actions de cohésion.» Ateliers de relaxation, de développement professionnel, promotion du sport dans l’entreprise… Les salariés apprennent à ne plus rester seuls. Ils sont plus engagés, plus sereins, donc plus performants pour leur entreprise. Un pari gagnant-gagnant.

 

 

*Etude menée auprès de 500 Responsables RH et Responsables de la gestion des risques, à travers 22 pays de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) et publiée en juin 2016.

Nous vous recommandons

Une coopération pour prévenir du risque de stress au travail des chefs d'entreprise et conjoints du bâtiment

Une coopération pour prévenir du risque de stress au travail des chefs d'entreprise et conjoints du bâtiment

GARANCE, la CAPEB et IRIS-ST ont décidé de renforcer leur coopération pour accompagner les chefs d'entreprise et les conjoints des entreprises artisanales du bâtiment afin de mieux préserver leur[…]

19/12/2017 | Risques psychosociaux | Dirigeant
Responsabilité du dirigeant : obligation de remédier à la souffrance au travail

Responsabilité du dirigeant : obligation de remédier à la souffrance au travail

Chefs d'entreprise en difficulté : lancement des CIP de Bobigny et de Nanterre

Chefs d'entreprise en difficulté : lancement des CIP de Bobigny et de Nanterre

Travailleurs indépendants : une étude sur la santé et les risques professionnels

Travailleurs indépendants : une étude sur la santé et les risques professionnels

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX