Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dirigeant

Recrutement : les 8 pièges à éviter

Benjamin Chabrier

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Recrutement : les 8 pièges à éviter

Recruter est une étape importante dans la vie de l’entreprise, mais malgré tout, il n’est pas rare de faire le mauvais choix de candidat. C’est dans cette optique que LinkedIn a dressé une liste de 8 pièges à éviter.

Chaque entreprise doit recruter à un moment ou à un autre. Mais l’on ne s’improvise pas recruteur professionnel du jour au lendemain, et à cause d’une erreur, on peut se retrouver avec le mauvais collaborateur et mettre ainsi en difficulté l’entreprise. 
LinkedIn, premier réseau social professionnel a listé les 8 erreurs à ne pas commettre lors d’un entretien.

  •  précipiter le recrutement 

« Souviens-toi de cet adage de raison : mieux vaut réflexion que précipitation ». Il est tentant d’engager au plus vite une personne qui semble correspondre afin d’occuper le poste vacant. Prenez le temps de bien examiner le CV du candidat et de bien identifier vos attentes.

  • faire traîner l’embauche 

A contrario, à trop faire traîner, vous risquez de n'avoir aucun candidat ou de vous retrouver à défaut avec le moins bon. Si le poste est rapidement à pourvoir, vous avez des chances d'être face à une situation compliquée. Prenez le temps de bien préparer votre annonce, d’identifier vos attentes, de prendre le temps de vous constituer un carnet. Ne soyez pas au pied du mur.

  • faire confiance à votre instinct

Il est tentant de se fier à son « feeling ». Même si pourtant, le courant est bien passé entre le candidat et vous, prenez le temps de faire les vérifications d’usage (contactez les anciens employeurs par exemple).

  • ne pas prendre en considération la culture de l’entreprise 

Le candidat semble remplir tous les critères, mais peut-il s’intégrer au sein de votre entreprise ? Peut-il s’adapter à l’environnement de travail ? Une personne qui a travaillé au sein d’un grand groupe arrivera-t-elle à s’intégrer dans un plus petit milieu ? Prévoyez des entretiens avec plusieurs de vos collaborateurs afin d’être fixé.

  • recruter sur la base d’un seul entretien 

Même si un candidat vous a tapé dans l’œil, ne commettez pas l’erreur de l’embaucher au premier entretien. Apprenez à mieux le connaître, n’hésitez pas à faire plusieurs entretiens. Commencez par le basique : un entretien téléphonique. Puis, un entretien dans les locaux et éventuellement un entretien avec les différents collaborateurs (comme par exemple le responsable RH).

  • multiplier les entretiens

Faire trop d’entretiens, va tout d’abord : vous faire perdre du temps, mais aussi vous risquez d’effrayer le candidat par la complexité du processus d’embauche. Trouvez le juste-milieu.

  • faire un monologue

Vous êtes passionné par ce que vous faites ? Tant mieux. Mais ne passez pas tout l’entretien à parler de l’entreprise et du poste à pouvoir. Il est bon d’entendre la voix d’un candidat avant de le recruter et ça lui permettra à l’occasion de pouvoir poser des questions sur le poste.

  • ne pas se servir d’une fiche d’évaluation 

Cette fiche vous servira à noter convenablement le candidat d’une manière claire et précise et cela vous permettra de comparer vos notes avec les autres collaborateurs pour une prise de décision optimale.

A voir aussi

Nous vous recommandons

Avez-vous pensé à la société en nom collectif pour votre entreprise ?

Avez-vous pensé à la société en nom collectif pour votre entreprise ?

La société en nom collectif est une entreprise dans laquelle la responsabilité des associés est solidaire et indéfinie. Quelles sont les règles de création ? Les avantages ? Focus. […]

18/01/2018 | création d'entreprise | Dirigeant
La rupture conventionnelle collective dans votre entreprise

La rupture conventionnelle collective dans votre entreprise

Dossier : ce qui s'applique depuis le 1er janvier 2018

Dossier : ce qui s'applique depuis le 1er janvier 2018

Une coopération pour prévenir du risque de stress au travail des chefs d'entreprise et conjoints du bâtiment

Une coopération pour prévenir du risque de stress au travail des chefs d'entreprise et conjoints du bâtiment

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX