Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dialogue social

Remontées mécaniques et domaines skiables : les négociations pas encore lancées

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Remontées mécaniques et domaines skiables : les négociations pas encore lancées

© D.R.

A moins d’un an de la mise en application de la réforme de la généralisation de la complémentaire santé, les branches professionnelles ne négocient pas toutes au même rythme.

Tous les salariés du secteur privé devront obligatoirement être couverts par une complémentaire santé au 1er janvier 2016, financée (au moins) à moitié par son employeur : trois millions de salariés ne seraient pour l’heure pas encore couverts.

 

Cette couverture doit également respecter de nouveaux standards de remboursement, fixés par le « panier de soins » et les contrats « responsables ». Elle doit toutefois être d’abord discutée au niveau de la branche professionnelle avant que les entreprises ne (re)cherchent elles-mêmes la couverture la plus adaptée : ces dernières ne pourront en effet proposer une complémentaire « inférieure » à celle négociée au sein d’un éventuel accord de branche.

 

83% de saisonniers

 

Les 18 000 salariés de la branche des remontées mécaniques et domaines skiables (IDCC 454) ne sont pour l’heure pas encore fixés sur leur sort : leur branche n’a en effet pas lancé les négociations pour déboucher, éventuellement, sur un ou plusieurs recommandations d’organismes assureurs.

 

Ces salariés, à 83% saisonniers, travaillent autant dans l’exploitation des pistes de ski, téléphériques et autres remontées mécaniques, que dans le marketing, le commercial ou encore l’environnement.

 

La branche, représentée par les Domaines Skiables de France (ex- Syndicat national des téléphériques et téléskis de France), a mis en place un régime de prévoyance depuis plusieurs années. Elle devra préciser, dans les prochains mois, si les négociations déboucheront sur un appel d’offres et a posteriori une ou plusieurs recommandation(s), ou si les différents employeurs devront se débrouiller par eux-mêmes.

 

Nous vous recommandons

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Mercredi 8 novembre, les députés ont en commission, adopté un amendement pour élargir les pouvoirs du conseil d’entreprise, entité apparue avec la réforme du Code du travail. Quelles sont[…]

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX