Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Renforcer la couverture du salarié : le rôle des surcomplémentaires

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Renforcer la couverture du salarié : le rôle des surcomplémentaires

© Généralisation-2016

Chaque salarié peut, individuellement, renforcer la couverture des frais de santé mise en place par son entreprise via des surcomplémentaires, renforts ou options. Décryptage.

L’ensemble des salariés du privé sera donc, au 1er janvier 2016, couvert par une complémentaire santé a minima cofinancée (au moins) à 50% par l’employeur.

 

Mais quelle position peut adopter un salarié qui, mécontent des niveaux de prise en charge négociés au sein du contrat de complémentaire santé collective, veut tout de même améliorer ses remboursements ? Il peut souscrire, selon les cas, à des options, renforts et autres surcomplémentaires.

 

L’employeur a ainsi plusieurs possibilités qui s’offrent à lui lorsqu’il choisit l’offre de complémentaire santé pour son entreprise : sera-t-elle uniquement constituée d’un socle, de la possibilité pour le salarié de souscrire à des options/renforts supplémentaires, voire à une surcomplémentaire ?

 

>> A LIRE. 68% des Français prêts à souscrire à une surcomplémentaire

 

Ce choix n’est pas innocent : l’employeur est en effet tenu de cofinancer (au moins à 50%) le seul socle, là où le salarié finance intégralement les options/renforts et les surcomplémentaires. Un employeur peut ainsi se contenter d’un faible socle, proche du panier de soins, laissant ainsi au salarié le financement du renforcement.

 

Quelle que soit l’alternative choisie, l’employeur et le salarié doivent vérifier le caractère responsable du contrat « enrichi » via une option, un renfort ou une surcomplémentaire s’ils souhaitent conserver l’avantage fiscal promis aux contrats responsables. Il existe toujours en effet des surcomplémentaires non responsables sur le marché, notamment pour les remboursements optiques ou les dépassements d'honoraires allant au-delà des plafonds responsables.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

Pour pallier les insuffisances des dispositifs de protection sociale octroyés aux indépendants, les assureurs tels que Generali ont développé des gammes de produits très complètes. Ainsi, les[…]

20/02/2018 | | Salariés
La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX