Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Santé connectée : Audiens se lance avec Garmin sur le marché des TPE

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Santé connectée : Audiens se lance avec Garmin sur le marché des TPE

© D.R.

C’est une première : la nouvelle offre de complémentaire santé collective d’Audiens, « Optéo Santé », s’accompagne d’un objet de santé connecté pour les 500 premiers contractants.

C’est le premier d’une – probable – longue série. Audiens est le premier acteur du monde de la protection sociale à inclure un objet de santé connecté dans une de ses offres collectives, lancée à l’occasion de la généralisation de la complémentaire santé pour les entreprises du privé. « Optéo Santé », destinée aux TPE (notamment dans la communication, la culture et les médias), promet en effet à ses 500 premiers contractants un moniteur d’activité signé Garmin, le « vivoki ».

 

Cette première dans le monde de l’assurance en collective avait été précédée, en 2014, d’une première en individuelle du côté d’Axa et de son offre couplée « Modulango » / Withings, avec un tracker d’activité offert aux 1 000 premiers signataires.

 

>> A LIRE. Santé connectée : ce qu'elle va changer pour les complémentaires santé

 

« La santé connectée est une véritable tendance de fond » analyse Eric Breux, directeur du pôle Entreprises et Institutions d’Audiens. Le marché, encore de niche, s’inscrit plus généralement dans un monde des objets connectés en plein essor : de même, les applications santé se multiplient chaque année – dernier exemple en date avec le médiatisé HealthKit d’Apple présenté lors de leur dernière Keynote.

 

Pour cette première, Audiens s’est associé avec Garmin avec un moniteur d’activité déjà existant, le « vivoki ». Cet outil mémorise ainsi le nombre de pas effectués, la distance parcourue, les calories dépensées et permet de mesurer l’intensité de l’effort physique.

 

Quid des données ?

 

« Ce produit déjà existant est simple, fiable, déjà testé, avec un centre d’accueil téléphonique dédié » détaille M. Breux pour expliquer son choix. Surtout, il n’a pas pour but de remplacer les médecins mais bien d’ « agir en complément » de ces derniers : la démarche est d’abord préventive avant d’être curative.

 

Quid de la propriété des données collectées par le vivoki ? Principale crainte des médecins, qui voient dans cette transmission une menace pour le secret médical, elle inquiète nettement moins les particuliers, peu prompts à conserver la pleine propriété de leurs data (un sur dix selon un récent sondage Ifop pour le groupement de pharmaciens PHR).

 

« Il n’y a pas de collecte de données de notre côté » assure M. Breux, conscient de cet enjeu sensible. De même, le vivoki étant un produit existant déjà sur le marché français, l'outil a déjà été « approuvé » par les autorités.

 

Les prochains mois seront l’occasion pour Audiens d’analyser les premiers retours sur cette nouvelle offre : quelles entreprises, quels salariés, sont les plus demandeurs d’un tel produit ? Reste à voir ensuite si, dans un monde de la complémentaire santé en plein chambardement avec la réforme de la généralisation, cette initiative d’Audiens donne des idées à la concurrence.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Les salariés des entreprises du BTP sont particulièrement exposés aux conditions climatiques, c’est pour cela qu’il existe des règles et des moyens de les protéger. Quels sont-ils ? Les[…]

02/01/2018 | | Salariés
Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX