Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Santé connectée : la prévention et l’activité physique plébiscitées par les Français

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Santé connectée : la prévention et l’activité physique plébiscitées par les Français

© D.R.

Une étude du site 1001Pharmacies.com montre également que 7 Français sur 10 dénotent une inquiétude quant à la sécurité des données de santé.

Ephémère phénomène de mode ou enjeu majeur pour les complémentaires santé et l’Assurance maladie ? Les objets de santé connectés représentent, pour l’heure, une niche économique en France mais qui pourrait être amenée à se développer fortement et subitement.

 

Le marché de la santé connectée se développe rapidement, alors même que ses usages sont, par conséquent, méconnus. Plusieurs acteurs du monde des complémentaires santé, comme Audiens et Harmonie Mutuelle, ont en tout cas déjà saisi cette opportunité en intégrant de premiers objets de santé connectés dans leurs formules.

 

Coaching et prévention

 

L’étude réalisée par le site 1001Pharmacies.com* a le mérite de chercher à connaître les potentiels usages de ces objets connectés. Ainsi, 65% des personnes sondées déclarent être à même de les utiliser « pour suivre ses activités sportives et ses performances » ; elles sont autant à espérer que ces objets puissent « prévenir certaines maladies ».

 

Autres principaux intérêts d’utilisation selon cet échantillon : suivre la qualité du sommeil (50%), permettre le diagnostic/pronostic de certaines pathologies (50%) et suivre plusieurs paramètres biologiques comme le poids, le pouls ou la tension artérielle (35%).

 

Sans surprise, par conséquent, la catégorie d’objets connectés préférés des Français est celle concernant les « coaches d’activité physique », suivis des outils d’auto-mesure de la tension artérielle.

 

La sécurité en question

 

La sécurité des données échangées par ces objets connectés, toutefois, pose toujours de nombreuses interrogations. 70% des Français interrogés se disent ainsi inquiets quant à cette sécurité, taux sensiblement supérieur aux dernières données sur ce sujet : les professionnels de santé, de leur côté, exprimaient leurs inquiétudes dans un précédent baromètre Odoxa.

 

A noter cet point analysé dans cette étude : seuls 12% des Français se disent prêts à accepter l’implant d’une puce médicale pour le suivi de leur santé... mais ce taux monte à 49% en cas de prescription médicale.

 

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

* Enquête basée sur l’analyse des comportements de 800 000 visiteurs uniques sur internet sur le site 1001Pharmacies du 1er janvier au 15 mars 2015 et sur un échantillon de 200 personnes (hors Web) représentatives de la population française âgées de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région des personnes interviewées.

Nous vous recommandons

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Les salariés des entreprises du BTP sont particulièrement exposés aux conditions climatiques, c’est pour cela qu’il existe des règles et des moyens de les protéger. Quels sont-ils ? Les[…]

02/01/2018 | | Salariés
Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX