Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Santé mentale et troubles psychologiques : le psy, c’est trop cher !

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

 Santé mentale et troubles psychologiques : le psy, c’est trop cher !

© V&P Photo Studio - Fotolia

Une part importante de la population souffre de problèmes psychologiques. La complémentaire santé d’entreprise peut favoriser l’accès aux soins.

Près de 11% des Français sont suivis actuellement pour un problème psychologique ou de santé mentale. Et 7% de la population l’a été dans le passé. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Opinionway pour le compte de la mutuelle des personnels de l’Education nationale, la MGEN. Et ce sondage révèle également que le traitement de ces pathologies butte sur des obstacles financiers. Le coût de la consultation à la charge du patient est cité comme le premier frein à l’accès aux psychotérapeutes et psychologues, et le second pour le psychiatre après « l’image négative ».

Le psychologue n'est pas remboursé

Le psychologue n’est pas un médecin, mais la profession est réglementée. Pour autant, les consultations chez ce professionnel de la santé mentale ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale sauf lorsqu’elles interviennent dans le cadre d’un hôpital, mais les centres spécialisés ne traitent souvent que les cas les plus lourds. Les autres patients sont donc suivis par un psychologue libéral, qui peut librement fixer le montant de sa consultation - et celle-ci peut facilement atteindre 200 euros. Certains contrats d’assurance complémentaire santé d’entreprise peuvent prévoir le remboursement du psychologue, notamment dans le cadre de forfaits.

Dépassements d'honoraires chez le psychiatre


Le cas du psychiatre est différent, puisque ce dernier est un médecin qui s’est spécialisé en psychiatrie. La consultation chez ce professionnel est donc remboursée par la Sécurité sociale. Mais comme pour les autres spécialités, les dépassements d’honoraires ne sont pas rares. Là aussi donc, la couverture santé de l’entreprise peut favoriser l’accès à un traitement des troubles psychologiques en réduisant le reste à charge du patient. En sachant que la nouvelle réglementation, applicable à compter d’avril 2015, prévoit d’encadrer le remboursement des dépassements d’honoraires.

Nous vous recommandons

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

En tant que travailleur non salarié, comment être bien protégé ? – 3/3

Pour pallier les insuffisances des dispositifs de protection sociale octroyés aux indépendants, les assureurs tels que Generali ont développé des gammes de produits très complètes. Ainsi, les[…]

20/02/2018 | | Salariés
La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale, un véritable talon d’Achille pour les indépendants - 2/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

La protection sociale des indépendants, comment ça marche ? - 1/3

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Réforme Code du travail : va-t-on pouvoir licencier sans motifs ?

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX