Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Dialogue social

Services de l’automobile : l’offre d’APRIL et Prévoir pour les TPE

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Services de l’automobile : l’offre d’APRIL et Prévoir pour les TPE

© D.R.

Les entreprises de la branche des services de l’automobile doivent souscrire à une complémentaire santé d’ici le 1er mars 2015.

D’ici le 1er janvier 2016, tous les salariés du privé devront être couverts par une complémentaire santé, suite à la loi sur la sécurisation de l’emploi (LSE) du 14 juin 2013.

 

Chaque entreprise doit dans un premier temps vérifier que la branche professionnelle à laquelle elle appartient a lancé des négociations en amont, puisque la couverture proposée par l’entreprise ne peut pas être moins avantageuse que celle de la branche.

 

Ouverture à la concurrence

 

Ainsi, les 70 000 entreprises de la branche des services de l’automobile, regroupant un peu plus de 300 000 salariés, doivent mettre en application l'accord du 19 septembre 2013 (étendu le 26 juin 2014) relatif au régime professionnel complémentaire de santé. Elles ont ainsi jusqu’au 1er mars 2015 pour mettre en place ou actualiser la couverture collective, soit 10 mois avant l’échéance officielle du 1er janvier 2016.

 

L’accord du 19 septembre 2013 recommande l’assureur IRP Auto Prévoyance Santé, « auprès duquel les entreprises (de la branche) sont invitées à s'affilier pour la couverture collective des salariés ». La concurrence est toutefois ouverte, suite à la censure des clauses de désignation en juin 2013.

 

Le Groupe Prévoir, en partenariat avec le courtier en assurance APRIL, s’est ainsi placé sur ce marché et a lancé une complémentaire santé dédiée aux TPE de ce secteur, « Santé Automobile ».

 

Cette offre se base sur quatre socles de garantie : « Conventionnel », « Essentiel », « Confort » et « Premium ». Chacun de ces socles peut être individuellement élargi par les salariés grâce à 5 renforts en hospitalisation, soins courants, dentaire, optique et prévention/maternité.

 

Personnalisation des remboursements

 

La formule « Conventionnel » prend ainsi en charge le forfait hospitalier et le ticket modérateur, comme prévu dans le cadre du « panier de soins ». Les soins dentaires sont remboursés à 100% de la base de remboursement (BR), l’orthodontie à 200% de la BR et les prothèses dentaires à 270% de la BR. Côté optique, chaque verre est pris en charge via un forfait à hauteur de 1 060% de la BR, et un plafond de remboursement pour les verres est fixé à 450€.

 

A noter que plusieurs actes de santé, non compris dans la réglementation (panier de soins + contrats responsables) sont pris en compte pour ce socle de base et les formules supérieures : forfaits pour les lentilles, la chirurgie réfractive, la médecine douce, les prothèses auditives… Des forfaits pour la parodontie et les pilules de 3e génération sont proposés à partir du socle « Essentiel ».

 

L’offre « Prévoir Santé Automobile a vocation à évoluer avec la réglementation », précisent APRIL et Prévoir. A noter que chaque salarié peut, si la couverture mise en place par son entreprise le permet, étendre ses garanties à ses ayants droit, que ce soit pour le socle de base ou pour les éventuels renforts.

 

De même, l’ensemble des formules inclut le tiers payant généralisé auprès de 120 000 professionnels de santé, des remboursements en 24 heures (accessibles par mail, SMS…) et permet de bénéficier de tarifs avantageux chez plus de 2 500 opticiens des réseaux Optic 2000, Lynx, Vision Plus et Easy-verres.

 

Nous vous recommandons

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Réforme du Code du travail : le conseil d’entreprise va évoluer

Mercredi 8 novembre, les députés ont en commission, adopté un amendement pour élargir les pouvoirs du conseil d’entreprise, entité apparue avec la réforme du Code du travail. Quelles sont[…]

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Code du travail : que va donner la fusion des instances représentatives ?

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Aéraulique, thermique, frigorifique : lancement d'une offre spécifique par le courtier SPVIE

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie : recommandation unique sur la complémentaire santé

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX