Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Sport en entreprise : une première étude analyse son impact économique

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Sport en entreprise : une première étude analyse son impact économique

© D.R.

A l’occasion des 1ères Assises européennes Sport et Entreprises, le Medef, le CNOSF, AG2R La Mondiale et le cabinet Goodwill Management présentent la première enquête permettant de mesurer l’impact économique du sport sur les salariés, les entreprises et plus globalement la société.

Comment maintenir la bonne santé des salariés et dirigeants au fil du temps ? L’activité physique, encouragée dans le cadre professionnel, est une des réponses les plus explorées depuis plusieurs années, via des programmes d’incitation.

 

Du sport-bien-être à l’activité physique sur ordonnance, les enjeux sont multiples et de plus en plus explorés par les branches professionnelles, les organisations syndicales et patronales et par les acteurs du monde de la complémentaire santé. « Les valeurs du sport sont les plus proches de celles des entreprises » s'est réjoui le président du Medef Pierre Gattaz à l'occasion de ces premières Assises Sport et Entreprises.

 

>> A LIRE. Comment les complémentaires santé investissent le champ du sport

 

Jusqu’à présent, toutefois, l’impact économique de l’activité physique et sportive pour les entreprises n’avait jamais été mesuré, complexité de la démarche oblige. C’est pourtant ce qu’a réalisé le cabinet Goodwill Management dans le cadre d’une étude portée par le Medef et le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français), avec le soutien d’AG2R La Mondiale - « vraisemblablement une première internationale » s'est réjoui le président de Goodwill Management Alan Fustec.

 

Cette étude (à lire ici) a pour objectif de mesurer l’impact économique de ces activités pour, à la fois, le salarié, la société civile et l’entreprise, via trois modes de calcul différents – respectivement, l’impact sur les frais de santé payés par le salarié, ceux pris en charge par la Sécurité sociale et sur la productivité des salariés.

 

Pour parvenir à ces premiers résultats, l’étude s’est basée sur une conceptualisation statistique : l’activité physique et sportive est ainsi mesurée via l’équivalent métabolique (également appelé MET). Ainsi, une activité est estimée entre 0,9 MET (repos) et 30 MET (effort très intense). Sur les trois points (salarié, société civile et entreprise), les premiers chiffres annoncés semblent encourageants.

 

Des économies sur les frais de santé

 

Ainsi, un collaborateur sédentaire verrait sa productivité croître entre 6% et 9% à partir du moment où il entreprend une activité physique régulière. Ce taux évolue en fonction de l’intensité de l’activité physique (d'un jogging par semaine - 7,5 MET - à de la natation régulière) et du degré d’incitation à l’activité par l’entreprise (simples encouragements, mise en place d’espaces dédiés, possibilité d’exercer une activité sportive sur le temps de travail, etc.).

 

Au niveau de l’entreprise, ces gains de productivité sont estimés entre 6% et 9%, permettant de même une amélioration de la rentabilité estimée entre 4% et 14% - sans omettre les effets potentiels d’une réduction de l’absentéisme.

 

Les gains escomptés sont également directement financiers : chaque salarié pourrait ainsi économiser entre 30 et 34 euros de frais de santé par an en cas d’activité physique et sportive régulière. La société civile, de son côté, économiserait entre 308 et 348 euros de dépenses de santé par an par personne avec cette nouvelle configuration (baisse des frais d'hospitalisation, des indemnités journalières...).

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

 

* Méthodologie : étude menée conjointement via une revue de littérature scientifique (plus de 150 études prises en compte) et une enquête soumise à 200 entreprises (toutes tailles et tous secteurs d’activité) issues des bases de données du Medef et du CNOSF.

Nous vous recommandons

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Les salariés des entreprises du BTP sont particulièrement exposés aux conditions climatiques, c’est pour cela qu’il existe des règles et des moyens de les protéger. Quels sont-ils ? Les[…]

02/01/2018 | | Salariés
Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX