Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Sport sur ordonnance : l’initiative biarrote soutenue par le groupe Pasteur Mutualité et Chèque Santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Sport sur ordonnance : l’initiative biarrote soutenue par le groupe Pasteur Mutualité et Chèque Santé

© D.R.

Cette expérimentation, qui se déroulera de mai à novembre 2015, ne se limite pas uniquement aux patients souffrant de pathologies chroniques – ce qui constitue une première.

Prescrire une activité physique ? Les médecins pourront bientôt le faire : un amendement ajouté à la loi Santé de Marisol Touraine, défendu par l’ancienne ministre des Sports Valérie Fourneyron, ouvre désormais cette possibilité.

 

« Dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une maladie de longue durée, le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient » indique ainsi l’article 35 de la loi, adoptée en avril.

 

Les pathologies chroniques concernées... et pas seulement

 

Cette initiative a déjà eu des antécédents locaux : la ville de Strasbourg propose en effet un tel dispositif depuis octobre 2012, tandis que d’autres villes de taille moyenne comme Château-Thierry (Aisne) et Blagnac (Haute-Garonne) ont également mené de telles opérations. Mais celle lancée par la ville de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) diffère quelque peu, dans le sens où elle ne se limite pas aux personnes souffrant d’une affection de longue durée (ALD).

 

L’association Biarritz Sport Santé (BSS), soutenue par la ville depuis 2009, lance désormais un programme de prescription d’activités physiques à destination des personnes sédentaires, avec ou sans pathologie chronique, en partenariat avec 22 médecins de la région biarrote. L’initiative pourra être élargie après la phase de test, qui se déroulera jusqu’en novembre prochain.

 

Le programme ne se limite pas à la relation médecin/patient : ce dernier, après avoir vu évalué son degré de sédentarité, sera orienté vers des éducateurs sportifs pour mettre en place ce programme d’activités physiques, d’une durée de 12 semaines.

 

>> A LIRE. Comment les complémentaires santé investissent le champ du sport

 

Le dispositif est complété par un volet nutrition mis en œuvre au sein de l’espace Santé Active de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, ainsi qu’un podomètre et un « Pass’sport Santé » remis à chèque bénéficiaire.

 

La consultation d’évaluation, non remboursée par la Sécurité sociale, est toutefois prise en charge par l’association BSS grâce à un double partenariat avec le groupe Pasteur Mutualité, fort de 150 000 adhérents, et la start-up Chèque Santé.

 

Ce titre de paiement dématérialisé, le premier concernant les actions de santé/prévention, fait en effet partie des partenaires de cette opération, au même titre que l’INPES et des acteurs territoriaux (ville de Biarritz, CCI Bayonne Pays Basque). Le financement de cette opération est ainsi le fruit d’un arbitrage, là aussi inédit, entre public et privé.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Les salariés des entreprises du BTP sont particulièrement exposés aux conditions climatiques, c’est pour cela qu’il existe des règles et des moyens de les protéger. Quels sont-ils ? Les[…]

02/01/2018 | | Salariés
Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX