Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Absentéisme au travail : 1 salarié sur 5 ne prend pas son arrêt maladie

Benjamin Chabrier

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Absentéisme au travail : 1 salarié sur 5 ne prend pas son arrêt maladie

© D.R. voir les IPTC

Une étude de Malakoff Médéric publiée le 22 novembre, s’est intéressée aux arrêts maladie dans les entreprises du secteur privé : un des constats, est qu’une partie des salariés ne suivent pas les arrêts qu’on leur prescrit.

Ce serait 34,1 % des salariés qui auraient était absents au moins une fois pour maladie en 2016 avec une moyenne de jours d’absence par salarié (absent) de 35,5 jours dans l’année. C’est ce qui ressort de l’étude du Comptoir mm de la nouvelle entreprise de Malakoff Médéric, menée auprès de 2000 salariés et de 300 médecins, publiée le 22 novembre.

Des arrêts de travail non respectés

Selon l’étude, ce serait 19 % des salariés qui n’auraient pas respecté les arrêts de travail prescrits. Sur ces 19 %, ils sont :

  • 7 % à l’avoir pris, mais pas en totalité
  • 12 % qui ne l’ont pas du tout pris (72 % l’ont refusé directement et 28 % l’ont accepté, mais sont allés tout de même travailler)

En ce qui concerne les principales raisons d’être allé quand même au travail, ils sont :

  • 48 % à dire que ce n’est pas dans leurs habitudes de se laisser aller
  • 29 % à arguer que les journées non travaillées ne sont pas prises en charges
  • 23 % à avoir peur d’être surchargé de travail au retour
  • 22 % à se sentir contraint par la hiérarchie

>> À lire aussi : Obligation du dirigeant de remédier à la souffrance au travail <<

En ce qui concerne le sentiment envers ce choix, ils sont 39 % à regretter de ne pas avoir pris l’arrêt travail. En ce qui concerne les impacts, les salariés constatent à :

  • 65 % une baisse de la productivité au travail
  • 65 % une baisse de la qualité du travail
  • 53 % un rallongement de la maladie
  • 50 % une rechute plus fréquente
  • 49 % une moins bonne santé à moyen long terme
  • 45 % une baisse de moral
  • 45 % une contamination des collègues

>> À lire aussi : Arrêts maladie : l'angoisse du retour au travail <<

Les demandes volontaires

A contrario, seulement 11 % des salariés ont demandé d’eux-mêmes un arrêt de travail à leur médecin au cours des 12 derniers mois. Les motifs de cette demande sont pour :

  • 27 % parce qu’ils étaient malades et que le médecin ne proposait pas d’arrêt
  • 23 % parce que leur état psychologique ne leur permettait pas de travailler
  • 22 % parce qu’ils étaient trop fatigués

>> À lire aussi : Consultations médicales : de nouveaux tarifs impactant les complémentaires santé << 

Pour les arrêts de travail courts (1 à 3 jours) prescrits par le médecin, ils sont causés pour 65 % par des maladies ordinaires.

Les arrêts de 4 à 30 jours sont causés pour 23 % par des troubles musculo-squelettiques (TMS) et pour 21 % par des troubles psychologiques ou une grande fatigue.

>> À lire notre dossier : TMS : Entreprises, il est temps d'agir <<

Pour finir, 97 % des dirigeants pensent qu’une réduction de l’absentéisme permettrait d’améliorer la performance de l’entreprise.

À savoir : Malakoff Médéric met à disposition un simulateur d’absentéisme permettant de découvrir les indicateurs et d’évaluer les coûts directs et indirects de cet absentéisme.

Nous vous recommandons

Un test en ligne pour évaluer votre risque de burn-out

Un test en ligne pour évaluer votre risque de burn-out

Le syndrome d’épuisement professionnel, appelé aussi burn-out, est une réalité dans le monde de l’entreprise. Il peut toucher tout le monde, que ce soit l’employé ou le chef[…]

14/12/2017 | Maladies professionnellesBurn out | Salariés
Protection sociale : après Deliveroo, Axa France s’associe à Über

Protection sociale : après Deliveroo, Axa France s’associe à Über

Congé de paternité : les règles que vous devez connaître

Congé de paternité : les règles que vous devez connaître

Congés maternité : quelles sont vos obligations en tant qu’employeur ?

Congés maternité : quelles sont vos obligations en tant qu’employeur ?

Plus d'articles
Nous suivre