Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Finances

Assurance des biens d’entreprise : comment se faire rembourser

Benjamin Chabrier

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Assurance des biens d’entreprise : comment se faire rembourser

La perte des biens d’entreprise est une hantise pour les dirigeants. Il s’agit donc pour eux de choisir le meilleur contrat d’assurance afin de garantir un remboursement optimal en cas de sinistre et dommages.

Nul n’est à l’abri de subir un jour un coup du sort. Pour les dirigeants d’entreprise, cela peut virer à la catastrophe lorsqu’ils sont mal assurés. Que choisir pour assurer son entreprise de manière idéale ?

Le contrat d’assurance multirisque

Un contrat d’assurance multirisque entreprise permet de couvrir plusieurs évènements grâce à différentes garanties.

On peut assurer son entreprise à sa juste valeur, ce qui permet un versement d’indemnité optimal des valeurs déclarées à la suite d’un sinistre.

>> À lire aussi : Grands risques : des tarifs d’assurance à la baisse en 2018 pour les entreprises <<

Les différents biens assurables

Lorsque vous disposez par exemple d’un matériel ou d’un mobilier récent, il est possible de choisir une indemnisation en valeur de remplacement à neuf comprenant les possibles frais de transport et d’installation. Si le matériel n’est pas neuf, certains contrats proposent un remboursement en valeur d’usage, c’est-à-dire la valeur de remplacement, déduction faite de l’usure.

En ce qui concerne les bâtiments, il est possible en fonction de la formule choisie d’être assuré selon le coût de reconstruction (ce qui veut dire en prenant compte des matériaux, main-d’œuvre, honoraires d’architecte…), soit en valeur à neuf, à condition que la déduction de vétusté ne dépasse pas 25% de la valeur à neuf, soit détérioration déduite.

En ce qui concerne les marchandises, il est possible d’assurer les marchandises vendues, mais non livrées, les matières premières et emballages et tout ce qui est objets fabriqués ou en cours de fabrication. Sont pris en compte, le prix d’achat ou de vente et les différents frais afférents à ces marchandises.

Il faudra par contre signaler à l’assureur tout changement susceptible de changer les risques et la valeur des biens déclarés lors de la signature du contrat d’assurance, comme l’acquisition de nouveaux bâtiments ou matériel, l’accroissement des stocks.

>> À lire aussi : Assurance-crédit : un guide pour expliquer le retour sur investissement <<

Les différents évènements couverts

Les garanties peuvent couvrir les évènements comme les dommages causés par les tempêtes, grêle, poids de la neige sur les toitures, les incendies et les explosions, et tout ce qui a trait aux catastrophes naturelles (comme un séisme) et dégâts des eaux.

Certaines clauses prévoient une indemnité de compensation de la perte d'exploitation. Si par exemple un magasin brûle, cette assurance va rembourser à l'entreprise la marge qu'elle aurait faite en temps normal et qu'elle perd par la faute du sinistre. Il faut bien lire ce type de clause avant de la signer.

Mais les garanties peuvent couvrir sous certaines conditions, la variation de stocks, le vol, le vandalisme, les attentats et actes de terrorisme, les risques informatiques, le bris accidentel des machines utilisées dans les locaux d’exploitation.

Nous vous recommandons

Le Medef propose un milliard d’euros de financement pour les PME

Le Medef propose un milliard d’euros de financement pour les PME

Lancé en octobre dernier, Medef Accélérateur a pour objectif de rapprocher les PME des financements adaptés à leurs besoins de croissance. Aujourd’hui, c’est plus d’un milliard d’euros[…]

15/12/2017 | Finances
Fiscalité entreprise : la réduction d’impôts pour l’utilisation de vélos par vos salariés

Fiscalité entreprise : la réduction d’impôts pour l’utilisation de vélos par vos salariés

Fiscalité entreprise : le nouveau plafond de la sécurité sociale pour 2018

Fiscalité entreprise : le nouveau plafond de la sécurité sociale pour 2018

Dossier : ce qu'il ne faut absolument pas oublier pour décembre

Dossier : ce qu'il ne faut absolument pas oublier pour décembre

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX