Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Tribune d’experts
Tribune d'expert bandeau
Entreprise

La complémentaire santé, carte de fidélisation du personnel

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La complémentaire santé, carte de fidélisation du personnel

© Aldo Sperber

La généralisation de la complémentaire santé est perçue comme un véritable progrès social par les dirigeants d’entreprise puisque deux sur trois estiment positif l’impact social de cette disposition pour le futur, selon une étude publiée en octobre. Et si la mise en place d’une couverture ANI ou la mise en conformité du régime en place était l’occasion d’un dialogue dans l’entreprise ?

« La complémentaire santé est un avantage de rémunération chez les cadres et assimilés et elle entre dans la négociation salariale, contrairement aux ouvriers et aux employés », a observé Stéphane Rapelli, économiste spécialisé en entrepreneuriat, « de ce fait, plus l’effectif de cadres est important dans une entreprise, meilleures sont les garanties santé des salariés ». Certains secteurs comme le bâtiment n’hésitent pas à aller vers une couverture élevée pour leurs salariés, d’autres qui font appel à une forte proportion de main d’œuvre qualifiée comme les bureaux d’études mettent en place des contrats d’un bon niveau, d’autres encore comme les commerces alimentaires de proximité qui emploient de la main d'œuvre peu qualifiée et enregistrent un fort taux de turn over sont assez peu enclins à s'orienter vers un haut niveau de garanties.

 

Chez Techné, entreprise située à Morancé-en-Beaujolais et fabriquant des joints d’étanchéité, les 150 personnes y travaillant – qu’elles soient cadres ou non - bénéficient d’une complémentaire santé prise en charge aux deux-tiers par l’employeur. De l’avis de Georges Fontaines, président du Conseil de Surveillance, « la généralisation de la complémentaire santé est un élément du dialogue social et de la répartition de la richesse en entreprise. Parce que nous avons déjà une assurance santé, Techné n’est pas concerné par cette mesure mais j’y suis favorable car elle va dans le sens d’un plus grand confort de vie ».

 

Cet élément annexe de rémunération est également un atout en vue de fidéliser son personnel, notamment lorsque les compétences et l’expertise de l’entreprise sont spécifiques et qu’un turn-over important peut la désavantager. Un dirigeant qui se satisferait des garanties minimales prévues par la loi pour le régime frais de santé de son entreprise risque de décevoir ses salariés. D’autant qu’établir un dialogue sur l’assurance santé avec son personnel peut être un acte de management particulièrement positif. A Peaugres, en Ardèche, le fabricant de produits alimentaires, d’hygiène corporelle et d’entretien biologiques Ekibio s’est particulièrement impliqué lors du choix d’une complémentaire santé pour ses équipes : la direction des ressources humaines avait réalisé des tableaux présentant tarifs et remboursements de soins en se faisant épauler par un courtier.

 

Si l’entreprise a choisi des garanties santé minimales afin de répondre strictement aux exigences légales, les salariés auront intérêt à contracter une surcomplémentaire pour renforcer leurs remboursements, notamment en optique, en dentaire et lors d’une hospitalisation. Un sondage effectué cette année révèle que 42 % des salariés sont prêts à compléter leur régime santé de base par un renforcement de leurs garanties.

 

Eric Vétillard

Responsable de l’ANI chez Generali France

Nous vous recommandons

Réforme Code du travail : publication de la totalité des mesures au Journal officiel

Réforme Code du travail : publication de la totalité des mesures au Journal officiel

Les décrets nécessaires à la réforme du Code du travail ont été publiés en totalité au Journal officiel le 31 décembre, les rendant ainsi obligatoires.  C'est[…]

02/01/2018 | | Entreprise
Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3
Tribune d'experts
Sponsorisé par Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3

Risques Dommages aux biens : des contrats d’assurance adaptés à tous les besoins 3/3

Pouvez-vous prétendre à la marque Tourisme et Handicap pour votre entreprise ?

Pouvez-vous prétendre à la marque Tourisme et Handicap pour votre entreprise ?

Environnement : 1 entreprise sur 20 ne fait rien en faveur de l’économie circulaire

Environnement : 1 entreprise sur 20 ne fait rien en faveur de l’économie circulaire

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX