Avec le soutien de
L'Argus de l'Assurance
Nous suivre

Nous suivre Je protège mon entreprise

Salariés

Santé des chefs d’entreprise : 8 patrons sur 10 jugent positivement leur état de santé

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Santé des chefs d’entreprise : 8 patrons sur 10 jugent positivement leur état de santé

© D.R.

Le groupe Malakoff Médéric publie la première édition d’un baromètre annuel sur la santé des dirigeants de TPE/PME, réalisé avec l’institut Opinion Way.

Stress renforcé, horaires prolongés et autres difficultés pour se mettre en retrait : la santé des travailleurs indépendants et autres patrons de TPE/PME est soumise à de nombreux écueils.

 

Une étude de la RAM (gérant les prestations maladie de plus de la moitié des commerçants et professions libérales du pays) datée d’octobre 2014 montrait ainsi des niveaux de stress supérieurs à ceux des salariés : une personne sur deux déclarait d’ailleurs devoir poursuivre son activité malgré la nécessité d’un arrêt de travail en raison de leur état de santé.

 

>> A LIRE. Protection sociale : ce qui attend les artisans, commerçants et professions libérales

 

Mais cette même enquête montrait, paradoxalement, que ces mêmes dirigeants se considéraient très majoritairement comme en bonne santé (trois patrons sur quatre) : c’est également le constat du nouveau Baromètre Santé des Dirigeants*, que vient de publier Malakoff Médéric.

 

Cette étude s’intéressera, chaque année, à la santé des dirigeants de TPE/PME ce qui, pour le délégué général du groupe Malakoff Médéric Guillaume Sarkozy, constitue « une démarche nécessaire pour avoir une vision globale de la santé en entreprise ».

 

Plus de stress que pour les salariés

 

Ce sont ainsi pas moins de 79% de ces dirigeants qui considèrent être en « bonne » ou « très bonne » santé, pourcentage supérieur à celui des salariés : il monte même à 81% pour les autoentrepreneurs et 83% pour les professions libérales.

 

Toutefois, plusieurs constats relevés dans ce baromètre nuancent cet optimisme : 7 dirigeants interrogés sur 10 expliquent ainsi ne pas pouvoir arrêter leur activité même en cas de prescription médicale. De même, 74% des chefs d’entreprise de l’échantillon considèrent que leurs journées sont « stressantes » : 31% expliquent même se sentir « isolés » dans leur fonction.

 

Ils notent, globalement, avoir peu de temps pour prendre soin de leur santé : 36% n’ont ainsi pas vu de médecin généraliste au cours de l’année écoulée (contre seulement 21% des salariés) et consultent deux fois plus souvent des ostéopathes plutôt que des kinésithérapeutes (33% contre 17%), illustrant selon ce baromètre « l’orientation des dirigeants vers des solutions d’urgence ou à effets perçus immédiats ».

 

* Méthodologie : étude réalisée par Opinion Way en janvier 2015 auprès d’un échantillon de 1 502 dirigeants d’entreprises de 0 à 249 salariés.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux en un clic :

 

Nous vous recommandons

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Responsabilité du dirigeant : comment par grand froid protéger vos salariés ?

Les salariés des entreprises du BTP sont particulièrement exposés aux conditions climatiques, c’est pour cela qu’il existe des règles et des moyens de les protéger. Quels sont-ils ? Les[…]

02/01/2018 | | Salariés
Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : un site internet pour prévenir les addictions au travail

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Qualité de vie au travail : la fréquence des accidents du travail historiquement bas

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Réforme du Code du travail : le compte pénibilité reconfiguré dans une ordonnance

Plus d'articles
Nous suivre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX